Connexion en tant que membre

Bénévolat Les Réseaux Associatifs Ma vie en expatriation Vie pro

Bénévolat en expatriation : quid de ma carrière ?


Bénévolat en expatriation : quid de ma carrière ?D’un côté, les puristes du bénévolat. Qui peut-être ne comprennent même pas le titre de cet article. Pour eux, le bénévolat, en expatriation ou pas, est la quintessence du don de soi. L’associer à l’idée de carrière est presque vulgaire.

A l’autre bout du spectre, des workaholics n’ont jamais envisagé de voler une simple heure à leur précieuse carrière car ils sont des gens sérieux, eux, et ils sont débordés.

Entre les deux, des associations cherchant à recruter des bénévoles dans des générations peu familières de ce monde.

Pour permettre à ces univers parallèles de se rencontrer, je vous propose d’explorer les passerelles entre le bénévolat et le monde professionnel.

Car voilà qu’arrivent en expatriation des générations pour qui la carrière est un élément central…

Et pourtant, le bénévolat, c’est bon pour la carrière

L’enjeu des associations est donc d’arriver à montrer que le bénévolat peut être un facilitateur professionnel.

Or c’est si vrai que nous pouvons démontrer que souvent, il vaut mieux un bon bénévolat qu’un mauvais job.

Voici pour les convaincre quelques-unes des nombreuses façons dont le bénévolat rapproche du travail :

  • Le canal de recherche d’emploi le plus efficace à l’étranger est le networking. Or le bénévolat est un accélérateur de réseau.
  • Le risque pendant une recherche d’emploi est une obsolescence des compétences. Or le bénévolat est une occasion de se former à de nouveaux rôles en management, communication, lobbying, événementiel, community management…
  • Les actions mises en place dans le cadre associatif donnent la possibilité de progresser dans la langue locale et de mieux comprendre la culture de son pays d’accueil.
  • La première impression est fondamentale dans un entretien d’embauche. Le bénévolat permet de développer sa confiance en soi et de maintenir une énergie positive.

Mais il y a encore tant d’autres raisons !

BénévolatAttirés par ces motifs « professionnels », si leur association a un fonctionnement harmonieux, ces nouveaux bénévoles découvriront aussi d’autres raisons de s’impliquer : l’épanouissement lié au fait de contribuer à un projet utile, la joie d’appartenir à une équipe solidaire, la liberté qui peut naître de la découverte de la gratuité.

Certains pourront rester bénévoles à temps plein. D’autres souhaiteront poursuivre leur activité associative parallèlement à leur carrière. Quelques-uns ne quitteront l’association mais cette parenthèse aura été pour eux une occasion unique de s’immerger dans une autre réalité.

FemmExpat vous conseille de lire aussi :

Le bénévolat, c’est bon pour la carrière !

Retour en France – s’investir dans le bénévolat


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Femmexpat Conférences en ligne