Connexion en tant que membre

L'interculturel Le départ Le retour Ma vie en expatriation Se faire accompagner

Deuxième expat après un long retour… et pas le courage de repartir


2eme-expatriation-apres-un-long-retour-pas-envie-de-repartir-UNE femmexpat 559x520 - 2020Ça fait 2 ans, 5 ans, 10 ans peut-être que vous êtes rentrée d’expat. Le retour n’a pas été simple mais tout roule maintenant. Les enfants ont réappris à écrire en attaché. Ils ont peu à peu perdu leurs charmants anglicismes. Et après une période de flottement, vous avez finalement retrouvé un boulot épanouissant. Et voilà que votre mari vous annonce qu’il a une nouvelle proposition pour repartir ! Au Chili cette fois.

Curieusement, à l'annonce de cette deuxième expatriation, vous n’avez pas sauté de joie…

 

Pourtant c’est génial l’expatriation...

Vous racontez à tout le monde combien l’expérience est enrichissante. A quel point ces 3 années vous ont transformée. Que vous repartiriez volontiers !

 

Sauf que…

… vous savez ce qui vous attend !

Et même si vous avez en mémoire de merveilleux moments, les difficultés ne tardent pas à se rappeler à votre bon souvenir. Et vous n’êtes pas sûre d’avoir le courage de recommencer…

 

Première appréhension : se réadapter à un nouvel environnement

Ce n’est pas tant le déménagement qui vous effraie. Si cela vous paraissait être un défi majeur lors de votre première expatriation, aujourd'hui, cela vous semble bien moins compliqué.

Non, ce que vous appréhendez, ce serait plutôt l’adaptation au nouveau pays :

  • comprendre comment tout fonctionne,
  • sortir de sa zone de confort pour rencontrer des locaux.

Vous savez que l’ajustement culturel prend du temps. Vous vous êtes adaptée une fois mais serez-vous capable de vous acclimater cette fois-ci ? Et puis le Chili, c’est différent. Vous ne connaissez personne et vous ne parlez même pas l’espagnol…

 

- Notre conseil :

Contrairement à un primo expat, vous partez avec un avantage de taille : vous savez à quoi vous préparer ! Listez toutes vos questions et vos appréhensions et prenez contact avec des expats sur place (via l’annuaire FemmExpat ou notre groupe Facebook par exemple).

 

 

Deuxième appréhension : la crise identitaire d’une maman expatriée à la maison

Cette fois, pas d’illusion, vous savez comment ça va se passer. Vous serez sans doute à la maison le temps que chacun prenne ses marques. Vous aimeriez bien être optimiste et envisager une activité salariée et de nouveaux amis mais vous ne pouvez pas vous empêcher de vous remémorer la solitude et le manque de reconnaissance de votre vie de mère au foyer. Comme Claire, qui a toujours en tête les mots de sa fille : « Toi, t’es tranquille à la maison, tu ne fais rien !».

- Notre conseil :

Le point de vigilance en expat, c’est de garder le moral et une énergie au top. Repérez dès maintenant tout ce qui, dans votre quotidien actuel, remplit votre réservoir d’énergie : se balader en vélo, débattre de l’actualité politique avec une amie, écouter votre podcast préféré… Des idées précieuses dans lesquelles puiser en cas de besoin.

 

 

Troisième appréhension : la perspective compliquée du retour

Et si toutes ces étapes se passaient au mieux, comment ne pas craindre aussi le retour ?

L’épreuve de devoir vendre son parcours atypique à un recruteur : « J’ai fait de la gestion de projet familiale pendant 3 ans ». La perte de confiance en soi, la crainte du déséquilibre pro-perso. Au final, vous vous en êtes bien sortie mais cette maxi remise en question n’était pas l’épisode le plus confortable de votre vie.

 

- Notre conseil :

Et si vous travailliez dès à présent sur votre projet en expat ? Mise en évidence de vos valeurs, forces et compétences. Rien de tel pour (re)trouver de la cohérence dans son parcours et se présenter avec assurance face aux recruteurs potentiels, sur place ou au retour. « Ma première expat m’a fait comprendre de la nécessité d’avoir un projet pour moi » explique Marianne, « Pour cette nouvelle expat, mon mari a demandé un accompagnement pour moi là-bas et aussi au retour en France. »

Au final, comme le résume Anna : « On n’est pas aussi euphoriques que pour la première expat, mais c’est pas plus mal ». Ça permet de mieux se préparer et à bien y regarder, de réaliser que ce sont justement ces difficultés qui nous ont rendues plus fortes la première fois : « J’ai découvert des ressources en moi que je ne me soupçonnais pas lors de ma première expatriation. Du coup, même si je sais que ce ne sera pas tous les jours facile, je me dis que ça vaut le coup de relever ce nouveau challenge. »

 

Juliette Potin

Coach professionnelle certifiée de la Coach Academy d'Expat Communication et praticienne PNL, Juliette a également été manager dans l’industrie pendant 14 ans. Elle est spécialisée dans l'accompagnement des conjoints, au départ et au retour d’expatriation, en individuel, en groupe, et avec le Job Booster Cocoon. Sa passion: Faire de la fragilité une force, et de l’inconfort un moteur.
 
juliettepotin
 
  Pour la contacter  : juliette.potin@expatcoachacademy.com

 

 

 

 

 

Logo-CoachingParce qu'un départ ou un retour dexpatriation ne s'improvise pas, Expat Communication accompagne depuis 2001 chacun des acteurs de la mobilité internationale sous la devise « Together, we care for expats » et propose :

  • Des stages départ : un accompagnement indispensable pour préparer son départ et faciliter son adaptation sur place.
  • Des stages retour : une journée pour les collaborateurs ou pour les conjoints, pour faire le point. Relire son expatriation, avancer sur ses projets de retour et échanger avec d’autres personnes qui sont dans la même situation. Une bulle d’esprit expat avant de plonger dans le bain du retour.
  • Un accompagnement individuel : une coach, ancienne expatriée elle-même, vous aide à élaborer et mettre en œuvre votre projet. Service disponible à Paris ou par skype avant votre retour. Vous n'êtes pas sûr de vous ? Expat Value vous propose 30 minutes pour décider.
  • Le job booster cocoon (Retour à l’emploi après une expatriation ) : des groupes d’expatriés, hommes et femmes, boostent leur carrière en s’entraidant pour définir et obtenir le job de leurs rêves. Pour garder l’esprit innovant, débrouillard et solidaire de l’expatriation qui fera rebondir leur carrière. A Paris et à San Francisco.

Envie d’en savoir plus ? Retrouvez toutes les informations sur le site d'Expat Value.

Avant de vous décider, faites le point. Nous vous offrons 30min de coaching gratuit.

coaching_30_minutes_pour_decider

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

FemmExpat vous recommande aussi :

Deuxième expatriation dans le même pays : un faux retour ?


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !