Connexion en tant que membre

Argentine Ma destination

Nadège, vivre à Buenos Aires, en Argentine

Ajouter à mes favoris

Nadège, vivre à Buenos Aires, en ArgentineNadège est arrivée en Argentine après de nombreuses expatriations. Dont la dernière à Shanghai. Pour FemmExpat, elle nous livre ses impressions sur la vie à Buenos Aires, en Argentine.

Après l’Asie, une impression d’Europe

Mon mari a été muté de Shanghai à Buenos Aires, en Argentine. Forcément, en arrivant de Chine, donc d’Asie, l’Argentine semble être très européenne.

Mais par rapport à Shanghai, cela m’a semblé tout de suite moins organisé. Et plus petit aussi. Bien que la ville de Buenos Aires compte près de 20 millions d’habitants, l’espace dans la ville est plus petit. Par contre on y trouve beaucoup de verdure, d’arbres, de parcs, et un total dépaysement par rapport à Shanghai.

L’impression d’être en Europe vient beaucoup de l’architecture, mais aussi de la langue.

Je trouve la vie agréable en général. Par rapport à l’Asie, je suis heureuse de pouvoir enfin conduire moi-même et ne pas avoir du staff à profusion.

Sécurité : rester vigilant

Si on se promène à Buenos Aires à pied, il faut toujours être prudent. D’autant plus si on habite dans le quartier en périphérie, comme nous, pour être proche de l’école internationale. Il faut toujours être en mode vigilance ! Regarder autour de soi, éviter de prendre son téléphone portable. Et avoir un sac en bandoulière plutôt qu’un sac a main.

Un climat agréable

En termes de climat, Buenos Aires est agréable. Il peut faire très chaud l’été, jusqu'à 35° C, avec un taux d’humidité pouvant aller jusqu'à 85%. L’hiver est plus tempéré, avec au plus froid 10° C, et beaucoup de pluie. En général il fait bon, même s’il y a souvent du vent. La ville ne s’appelle pas Buenos Aires pour rien.

Une ville pleine de vie

Les habitants sont au premier abord très sympathiques. La vie à Buenos Aires est assez bruyante. Les gens parlent fort, mangent tard, et aiment bien faire la fête. D’où l’importance de bien choisir son quartier (et si possible ses voisins !!!).

Les Argentins adorent les chiens. Il y en a partout, et les trottoirs en portent souvent les stigmates ! C’est un aspect de la ville que je n’aime pas particulièrement. Il y a des dog walkers qui ont jusqu'à 15 chiens à la fois. Très peu de propriétaires de chiens promènent eux-mêmes leur propre chien. C’est le job du dog walker. Mais lui n’a pas le temps de ramasser les crottes ! Alors il faut faire attention où on met les pieds.

Vivre en périphérie pour l’école internationale

Nous n’habitons pas dans la capitale mais en périphérie car nos enfants vont à l’école internationale. Notre quartier de Martinez dans la province de San Isidro est très agréable. On peut décider de vivre en lotissement ferme et sécurisé, ou bien en maison sur rue comme nous.

De belles destinations de voyage

Buenos Aires offre de beaux endroits à visiter. Dans la ville mais aussi plus vers le Nord la ville de Tigre, ou bien la possibilité de traverser le Rio de la Plata et aller en Uruguay.

L’Argentine offre de merveilleuses destinations de voyage. Pour un weekend, une semaine ou plus.

Logement

Pour le logement, tout dépend de là où se trouve l’école. Nous avons fait le choix d’être proches de l’école. Car avec trois enfants, c’est est plus simple. Si les enfants vont à l’école française, il vaut mieux vivre en appartement dans le centre de Buenos Aires.

Nous, nous sommes en périphérie dans un quartier assez sûr. Toutefois notre maison a une alarme, des caméras de sécurité, fils électriques et gardien dans la rue.

Transports

Il faut avoir son permis international, valide un an. Ensuite il faut passer le permis local, qui n’est valable que le temps de la validité de votre DNI (carte de résident local, renouvelable tous les ans).

Les transports en commun sont plutôt bien : train, métro, bus. Mais je suis mal placée pour juger car je fais tout en voiture. La circulation est parfois dense, mais je trouve bien moins que Jakarta (le pire de mes 8 pays), et pas pire que Paris. Si on va en ville en voiture, il est assez facile de se garer dans les parkings privés facilement reconnaissable avec leur grand E (pour estacionamento). On paye le prix, mais c’est sûr. Et on trouve toujours de la place.

Magasins / supermarchés

Il y a beaucoup de boutiques mais peu de choix. L’importation est très contrôlée et peu de choses rentrent. D’où ce manque de choix, alimentaire et vestimentaire. Ce que l’on trouve est souvent fait localement et de pauvre qualité.

Carrefour est très bien implanté. Il est donc facile de faire ses courses, car il y a des petits supermarchés partout. Mais le choix est vite limité.

Je ramène les épices de France. Cependant Buenos Aires a aussi un marché chinois où on trouve pas mal de choses.

Jumbo est un autre supermarché avec un peu plus de produits importés, et de meilleurs qualité. Mais il n’y a que trois Jumbo dans toute la ville.

Coto est un autre supermarché avec plusieurs localisations. Il se situe entre Carrefour et Jumbo.

Les trois enseignes offrent du bon vin, et de la bonne viande.

Alimentation locale

La nourriture locale est principalement la viande de bœuf. Mais on trouve du porc, du poulet. Le poisson est plus difficile à trouver sur Buenos Aires. Il y a des poissonneries mais peu de variétés. Le plat national péruvien Ceviche est assez populaire à Buenos Aires.

Le Dulce de Leche  est un caramel liquide présent en pot. On le mange comme du Nutella. Mais la plupart des pâtisseries en contiennent.

Les Argentins sont gourmands et aiment le sucre. De leurs racines italiennes, ils ont hérité l’art et le goût des glaces. Beaucoup de boutiques font des glaces artisanales.

 Autour des enfants 

Si les enfants ne sont pas dérangés dans le fait de faire des activités sportives en espagnol, il y a un grand choix de clubs de toutes sortes de sport.

 Les loisirs, sport/les activités du week-end

Mon mari a un groupe de vélo, et un groupe de course a pieds. Moi, je vais à la salle de sport de mon quartier. Avec le recul je la trouve un peu snob. Mais il existe plein de petites salles de sport sans chichi qui sont super. Si j’avais su, je me serais inscrite dans ce type de salle. Les Argentins sont assez sportifs.

Le weekend Buneos Aires offre des spectacles, notamment de tango. Certains arrondissements offrent même le week-end des cours extérieurs de tango gratuits, où l’on voit les gens danser.

Beaucoup de spectacles de tango sont disponibles, avec un drink ou bien diner.

Quelques excursions a faire autour de BA

L’Uruguay est juste de l’autre cote du Rio de la Plata. La ville de Tigre, à 30km au nord de Buenos Aires, offre un parc aquatique ouvert l’été, le musée du Mate (thé local), plusieurs autres musées, ainsi que la possibilité de faire des ballades en barque.

La ville de Buenos Aires offre plusieurs visites guidées en anglais ou en espagnol qui sont gratuites. Cela vaut la peine de les faire afin de découvrir la ville et son architecture. La maison rose, maison du président, est aussi ouverte au public le weekend et dans la semaine avec guide.

Mon endroit préféré est le cimetière de Ricoleta. Un lieu unique et magique, d’une grande beauté par l’architecture parfois rocambolesque des tombes qui ressemblent plus à des maisons. Un must to see.

La Boca, lieu mythique, est aussi un must to see. Mais cela devient de plus en plus touristique. Je trouve que le lieu a perdu de son charme. Du reste les Argentins, enfin les porteños (habitants de Buenos Aires) ne comprennent pas que tous les étrangers aient autant d’engouement pour cet endroit.

Pour voyager en Argentine, il faut presque toujours prendre l’avion. Car le pays est grand. Cela a un coût, car l’Argentine n’a pas une économie ouverte et donc pas de low cost ou de compétition au niveau des compagnies aériennes. Se promener en Argentine demande donc de bien calculer son budget. Au niveau de l’hôtel aussi, si on veut quelque chose de qualité.

L'autre pays de la chirurgie esthétique

Comme au Brésil, ici c’est le pays de la chirurgie esthétique. Donc si vous êtes tentées par une liposuccion ou bien une nouvelle paire de seins, c’est le moment !

Réseaux

Malheureusement je ne suis pas très au courant des réseaux français. Mais du côté international, il y a le BAIN (Buenos Aires International Newcomers) http://bainnewcomers.com.

Via l’école il y aussi un groupe organisé.

Santé

Il me semble important d’en parler car l’Argentine offre un service médical de très bonne qualité. Lorsque vous êtes inscrits en tant que résidents, vous avez votre carte d’assure médicale que souscrit la société de celui qui a le contrat de travail. En fonction de la couverture que la société vous procure, vous pouvez très bien vous faire soigner. Les médecins sont bons. Et il est possible d’en trouver qui parlent anglais, français ou même allemand. Souvent ils ont fait une partie de leurs études au Canada, au Québec ou en Allemagne.

Par exemple, j’ai mis à profit l’été en hiver (hémisphère sud) pour me faire apérer des varices. J’ai été très très contente. Les enfants ont aussi un excellent pédiatre. Faire les radios et les prises de sang, même en ne parlant pas espagnol, est facile. Au niveau des hôpitaux, il y a plusieurs choix, en fonction de là où on habite.

Vos recommandations à une future expat ?

Surtout venez avec le maximum de meubles (notamment le frigidaire, la machine à laver le linge, le sèche-linge, la télé, etc.) et d’affaires dans son container. Car ici tout est cher, voire très cher et pas toujours de bonne qualité.

Pour les Francophones, FemmExpat vous conseille quelques liens intéressants :

Buenos Aires Accueil

Lycée Franco Argentin Jean Mermoz

FemmExpat vous conseille de lire aussi :

Argentine, vivre à Buenos Aires

Buenos Aires, une ville pleine de ressources


VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nous suivre