Connexion en tant que membre

La famille Les Enfants Ma vie en expatriation

Les enfants, grands gagnants de l’expatriation ?

Ajouter à mes favoris

Les enfants, grands gagnants de l’expatriationLes enfants, grands gagnants de l’expatriation ? Un grand oui, un petit mais… Que nous révèle l’enquête Expat Communication de 2017 ?

En 2016, plus de 3000 d’entre vous ont participé à notre enquête baromètre sur le couple en expatriation. On a beaucoup parlé de ce que l’étude enseigne sur les carrières des conjoints et l’impact de l’expatriation sur les couples. Qu’en est-il des enfants ?

L’effet de l’expatriation sur les enfants est un point important. Car parmi les raisons évoquées pour justifier un départ en expatriation, son effet supposé bénéfique sur les enfants figure en très bonne place. Et aussi parce que 82% des couples expatriés ont des enfants et que 85% des parents emmènent leur progéniture avec eux à l’étranger.

Alors partir pour avoir des enfants bilingues ou pour élever des petits citoyens du monde, pari gagnant ?

Un plébiscite massif : l’expatriation est un enrichissement incontestable pour les enfants

Ne faisons pas durer le suspense. La réponse est évidemment OUI. !

A 95%, les parents estiment que vivre à l'étranger enrichit significativement la vie de leurs enfant. C’est un résultat ultra positif. Si on détaille les résultats, on apprend que cet enrichissement provient :

  • Pour 90% du fait que les enfants savent mieux interagir avec des personnes (quelle que soit la destination).
  • Pour 82% qu’ils gèrent mieux les situations inhabituelles (avec une palme pour l’Afrique).
  • Mais aussi, pour 60% qu’ils sont beaucoup plus autonomes et indépendants. Avec de fortes disparités géographiques , l’Afrique et l’Amérique du Sud étant très en retard sur cet item !

Les enfants en sortent donc plus ouverts, mûrs et autonomes, c’est un constat général.

Sont-ils pour autant plus heureux en expatriation?

Là encore, le constat est sans appel. 89% des parents estiment que les enfants aiment beaucoup leur vie à l’étranger. Et ce, quel que soit leur âge.

Il faut se pencher sur vos témoignages pour voir émerger plus de nuances :

  • Le départ (dans un sens ou dans un autre) est souvent une période difficile pour les enfants. « Le début a été extrêmement difficile et mon ado refusait catégoriquement de partir. Il a fallu un an pour qu’Alice cesse de demander quand nous allions rentrer en France ».
  • Les enfants avec des besoins particuliers peuvent éprouver plus de difficultés. « Tout le monde dit que les enfants sont des éponges. Mais, n’oublions pas qu’ils ne sont pas égaux face au changement. Mon fils qui a des troubles autistiques a eu beaucoup de mal à s’immerger dans l’allemand ».

Enfin, le retour est une période compliquée pour tous. On ne compte pas les témoignages de ATCK (adults third culture kids, ou anciens enfants expatriés) qui décrivent la blessure qu’ils ont éprouvé en revenant dans une culture censée être la-leur, et dans laquelle ils se sentaient comme des aliens.

Plus mûrs, plus ouverts certes, mais quand les autres ne le sont pas encore, on se sent drôlement différent.

Alix

Alix Carnot - Expat CommunicationAlix Carnot est directrice du pôle Expat Intelligence chez Expat Communication, l’éditeur de femmexpat et auteur du livre Chéri(e ), on s’expatrie (Eyrolles 2016).

Sources : enquête Expat Communication 2016-2017. 100 000 couples contactés. Près de 3000 questionnaires analysés. Cette enquête est la référence pour déterminer l’impact de l’expatriation sur la satisfaction des couples, sur leurs carrières respectives, sur leurs relations avec leurs employeurs.

 

FemmExpat vous recommande de lire aussi :

Enquête couples expats : Bravo chéri(e), c’était le bon choix !

Expats, aider nos enfants à trouver de nouveaux repères


1heure pour faire le point

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

1heure pour faire le point

L'ÉTÉ EST LÀ ! DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS

Afin de mieux répondre à vos aspirations pour la rentrée,
auriez-vous 5 minutes pour remplir notre questionnaire ?
Toute l'équipe de femmexpat.com vous en remercie