Connexion en tant que membre

Amérique du nord Etats-Unis Ma destination Md.

Vivre à Baltimore, Maryland


baltimore1Bonjour ! Nous sommes une famille de 6 (nous et nos 4 enfants âgés de un an à 9 ans actuellement) et nous sommes venus passer un an à Baltimore, MD. Mon mari est professeur invité à l’université Johns Hopkins et je suis une psychologue en année sabbatique, intervenant en tant qu’observatrice dans différentes unités médicales et hospitalières de Hopkins ainsi que collaborant dans une équipe de recherche en psychologie communautaire à University of Maryland Baltimore County.

Racontez-nous vos impressions à votre arrivée :

Les Etats-Unis sont un pays que nous connaissons assez bien. Nous y voyageons au moins une fois par an, depuis plus de 15 ans. Du coup nous étions en terre connue…
Et pourtant : arriver en tant qu’expat change beaucoup les choses. Nous sommes arrivés le 10 janvier et environ une semaine après il y a eu des neiges abondantes qui ont duré jusqu’à fin mars ! La neige et le froid compliquaient tout. Et puis nous ne sommes pas arrivés dans le cadre d’une expatriation financée par une entreprise. Nous avons dû nous occuper de beaucoup de choses nous-mêmes : location de la maison et l’achat des meubles, l’inscription des enfants à l’école et recherche d’une crèche adaptée…

La 1e phase d’installation passée, je trouve que Baltimore est une ville très intéressante : tout d’abord géographiquement : elle est située sur la côte Est des Etats-Unis et a un grand port (le Inner Harbor, très touristique, ainsi que des ports de plaisance et de commerce).  Elle est aussi située à 188 miles (300 km) de New York et à 40 miles (65 km) de Washington DC.
Baltimore – New York se fait en 3 heures en voiture et en dehors des heures de pointe la distance Baltimore - DC se fait en 50 minutes en voiture. D’ailleurs il y a des personnes qui habitent à DC et travaillent à Baltimore ou vis-versa (un peu comme ceux qui commutent entre Paris et Lille grâce au TGV). Et à moins d’une heure de voiture on arrive à de très belles plages.

Baltimore-Johns Hopkins University_Homewood Campus (2)Sur le plan intellectuel, elle est pourvue de 2 énormes pôles universitaires et hospitaliers : l’Université Johns Hopkins (université privée, 12e université américaine toutes spécialités confondues et 3e sur le plan médical et 1e employeur de l’Etat de Maryland) et University of Maryland (université publique, classée 30e des universités américaines). Il y a aussi de nombreuses autres universités, moins connues car généralement s’arrêtant au niveau de la Licence.

Sur le plan du climat, c’est aussi une ville très intéressante. Les 4 saisons y sont bien marquées : l’hiver que nous avons connu en début d’année était exceptionnellement froid (on a atteint les -15°C certains jours), mais en général l’hiver n’est pas si froid. Le printemps était très agréable (avec une moyenne de 20-25°C), l’été était bien chaud (entre 30 et 35°C mais il parait que l’été cette année a été plutôt « froid » puisque nous n’avons que frôlé les 40°C…) On dit que l’été est humide mais franchement nous n’avons pas eu cette impression. Il faut dire qu’avec la clim présente absolument partout, la température est rarement gênante. Et j’adore la grande luminosité dont on bénéficie ici. En fait Baltimore est située à la même latitude que le sud de l’Espagne, et le soleil y tape fort… Pour l’instant on n’a pas vécu d’automne ici mais apparemment on aura l’été indien et des températures plus que clémentes jusqu’à fin octobre…

Par ailleurs, bien que située dans une zone géographique très dense, on trouve des espaces verts absolument partout, y compris dans la ville de Baltimore qui est très urbaine. Quant aux banlieues proches (le Baltimore County), elles sont très espacées, très vertes, très à l’américaine !

Enfin la ville de Baltimore est divisée en différents quartiers, chacun avec leur identité propre : Hampden, Little Italy, Charles Village, Fells Point, etc.

Qu’est-ce qui vous plaît plus et qui vous dérange le plus ?

Il y a beaucoup de choses que j’aime aux Etats-Unis. Pour ne parler que des habitants (ici à Baltimore mais aussi plus généralement), je les trouve très amicaux, relax, très proches de leur(s) communities (avec par exemple un grand sens de l’entraide entre voisins ou entre les mamans d’une même école), parfois difficiles à approcher (au-delà du premier  abord très agréable)… Mais surtout je dirais que chacun s’occupe de ses affaires, on ne se prend pas trop la tête et on ne prend pas trop la tête des autres ! D’ailleurs si ça vous intéresse, j’ai écrit un article sur mon blog pour expliquer pourquoi j’aime les Etats-Unis (en général) et Baltimore (en particulier) !

Il y a pourtant quelques traits de la vie aux Etats-Unis et à Baltimore que je n’apprécie que moyennement : à Baltimore la conduite automobile est assez agressive, et ici comme ailleurs aux Etats-Unis les assurances automobiles ont toute latitude pour apprécier les responsabilités en cas d’accident (pas d’expert indépendant comme en France). Du coup il vaut mieux prévenir que guérir et se mettre à klaxonner comme eux à tout va si jamais on se retrouve à côté d’un conducteur imprudent ! Et le système de santé, lorsqu’on paie sa propre assurance (comme c’est notre cas) est assez obscur et compliqué (je me suis rendue compte par exemple que chez le médecin deux patients avec deux assurances santé différentes peuvent payer des sommes très différentes pour le même acte.)

Quelles sont les bonnes infos et tuyaux que vous partageriez concernant :

-  le logement :

Il y a plusieurs quartiers intéressants à Baltimore City (Fells Point, Hampden, Charles Village…) Mais chacune a ses spécificités, ça dépend de ce qu’on recherche : Hampden par exemple a une réputation d’être bobo/écolo. Charles Village est plus cossu et plus bourgeois. Fells Point a aussi son charme et se trouve dans le sud de Baltimore (alors que Hampden et Charles Village sont plutôt au Nord). Il y a encore d’autres quartiers intéressants que je connais moins bien. En ce qui nous concerne, nous nous sommes basés sur la proximité de la maison avec le travail de mon mari (mais depuis je travaille également … à l’autre bout de la ville !) et sur la réputation des écoles publiques dans ce quartier car il n’était pas prévu dans notre budget de mettre nos enfants à l’école privée, ni même charter (écoles publiques payantes avec un contrat spécifique signé avec la ville et ayant un programme adapté aux besoins d’une certaine population). A noter que dans Baltimore City, les maisons sont généralement des row house (ou maisons mitoyennes) avec un backyard (cour / jardin à l’arrière de la maison). Alors qu’en banlieue on trouve plus facilement des maisons individuelles entourées de leur terrain.

-  le transport :

Nous ne circulons qu’en voiture ou à pieds (lorsqu’il s’agit de notre quartier). Il y a le métro et le train à Baltimore, mais quelqu’un m’a dit qu’ils ne se croisent pas … (il faut marcher 2 blocks à leur point de croisement pour passer de l’un à l’autre). A noter : la superficie de Baltimore est de 2 , 5 fois celle de Paris !

-  les courses, les magasins :

Nous habitons à Hampden où il y a une grande conscience écologique. Les gens sont prêts à dépenser plus pour manger bio et vont régulièrement dans des magasins tels que Trader Joe’s, ou Whole Food Market, tout en complétant avec des supermarchés plus traditionnels et moins chers.

D’autres l’ont déjà dit et je confirme : si on cherche à manger des produits importés (français, italiens, etc.), c’est assez cher. On trouve des marques comme de la pâte à tartiner Nutella, des confitures Bonne Maman ou des raviolis Buitoni à 2 à 3 fois leur prix en France. Il y a aussi des baguettes, des croissants ou des fromages tels que le Comté, également 2 à 3 fois plus chers (une baguette coûte par exemple 2$ hors taxe au supermarché Giant). Et j’avoue en plus que je ne la trouve pas très bonne. Si ça ne tenait qu’à moi, je me limiterais aux produits usuels ici car je pense qu’adapter sa nourriture fait aussi partie de l’expérience de l’expatriation. Mais mes enfants et en particulier l’un d’entre eux ne cessent de réclamer des produits français (baguette, Comté, etc.) alors on continue à mixer !

-  les  enfants :

Sur l’école il y aurait beaucoup à dire… La première chose qui à mon avis conditionne le reste de la vie familiale, ce sont les horaires : 7h45-14h25, 5 jours par semaine. Du coup je vois beaucoup de mamans (et quelques papas) qui ne travaillent pas (ou qui travaillent à domicile) et s’occupent des enfants à la sortie de l’école. Le manque de système de garde suffisamment efficace après l’école est très handicapant. En effet il n’y a pas systématiquement un centre d’activité (ou after school) dans l’école (comme c’est le cas des écoles que je connais en France). Il en est de même des enfants les plus jeunes : la crèche coûte très cher (j’ai actuellement 2 enfants à la crèche) et je vois beaucoup de parents (généralement des mamans) qui gardent leurs enfants jusqu’à leur entrée en Kindergarten (1e année officielle d’école à 5 ans) ou du moins Pre-K (à 4 ans) lorsqu’elle existe dans l’école fréquentée. C’est vrai qu’en tant que français, on a beau savoir que notre système scolaire et de garde d’enfants est privilégié, on l’oublie quand-même facilement… (vous pouvez également lire à ce sujet des articles sur mon blog).

Il en est de même des activités extrascolaires et des activités des enfants pendant l’été (appelées summer camp) : il y a un choix extraordinaire mais les activités les plus intéressantes sont généralement les plus chères.

baltimore-Un match de baseball (2)-  les loisirs :

Une des choses que j’aime beaucoup à Baltimore, c’est qu’il y a beaucoup à y faire tout au long de l’année ! Il y a quantité de manifestations, festivals, sorties, etc. Et c’était particulièrement vrai en été. En effet nous avions décidé de passer l’été ici dans la région et visiter Baltimore et DC. Non seulement on ne s’est pas ennuyé tout au long des 10 semaines des vacances scolaires, mais en plus nous sommes bien loin d’en avoir fait le tour ! Entre concerts de plein air gratuits, de nombreuses piscines de plein air (parfaites à 30 et 40°C), des matchs de baseball (à partir du mois d’avril, au prix très abordable et à l’ambiance très familiale) et de football américain (à partir de septembre), il n’y avait qu’à faire son choix, en particulier avec les enfants. La communauté des mamans de l’école que nous fréquentons organise aussi des sorties en groupe (visite de musées par exemple ou tout simplement après-midi de jeux tous ensemble dans l’un des nombreux parcs de notre quartier). Et il y a aussi régulièrement des manifestations organisées au Inner Harbor, comme par exemple the « Star Spangled Banner » Celebration,  le 200e anniversaire de la naissance de l’hymne national à Baltimore (au Fort McHenry) ces 10 derniers jours (du 10 au 16 septembre)…

Existe-t-il des réseaux localement où rencontrer des français ou des expatriés ?

Pour rencontrer des français ou expatriés, il y a en particulier l’Alliance Française ou les réunions Meetup pour francophones. Mais je n’ai pas essayé personnellement. En fait nous avons rencontré une famille française qui fréquente la même école que nous. Cette famille nous a présenté 2 autres familles (française pour l’une, mixte pour l’autre). Mais on ne cherche pas spécialement/exclusivement à rencontrer des français. Pour rencontrer des américains, c’est comme en France : il y a l’école, le travail, le voisinage, les loisirs (sport, etc.) Après les choses marchent ou pas, en fonction des affinités…

Parlez-nous de votre blog :

J’ai d’abord commencé par envoyer des « newsletters » à nos familles et amis par email. Mon objectif était de parler de ce qui nous plait, nous surprend ou nous déçoit au quotidien. Car cette fois-ci nous n’étions plus des touristes mais des résidents, vivant la vie des américains. Et une année me semblait être une bonne longueur de temps pour prendre part à tous les évènements tout en étant encore sensibles aux différences culturelles. Je pense qu’après on est trop habitué aux choses pour les remarquer.

Au delà de l’échange de nouvelles, ces mails me permettaient donc de raconter la vie américaine de l’intérieur. Comme ils ont eu du succès, j’ai fini (tardivement) par créer ce blog. Il est donc relativement jeune mais semble rencontrer d’ores et déjà un petit succès. Mes proches continuent à réagir à mes articles par email privé et ne veulent pas trop se lancer à poster des commentaires, par contre je suis contente d’avoir des réactions de personnes  que je n’ai jamais rencontrées (américains ou français).

Que diriez-vous de l’expatriation ?

L’expatriation est une grande aventure qui n’est pas de tout repos : entre les questions de logistique, les efforts d’acclimatation à fournir par toute la famille et l’apprentissage de la langue par les enfants, on a parfois l’impression d’être portés par les évènements et de « boire la tasse ». Mais c’est aussi sans conteste une magnifique école d’ouverture sur le monde et l’occasion de s’interroger sur ses propres habitudes et routines.

Mitra, à Baltimore,
Visitez son blog : MyBaltimore2014 

baltimore-notre famille_2 (2)

 

 

 

 

 

 

Femmexpat vous conseille de lire :

Vivre à Portland, Oregon

Vivre à Baltimore, Maryland

Vivre à Detroit, Michigan, Etats-Unis

Santa Barbara, est-ce vraiment le « Cannes » des Etats-Unis ?

Vivre à Santa Cruz, en Californie


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !