Connexion en tant que membre

Ma destination Philippines

Repères interculturels aux Philippines


Repères interculturels aux PhilippinesStéphanie, qui a déjà écrit « Vivre à Cébu » (Maayon Buntag !), nous donne ici quelques repères culturels pour mieux s’adapter aux Philippines.  

La circulation aux Philippines

Comment dire ? C'est à celui qui a la plus grosse ou haute voiture qui passe en premier ! Mais si en France, les piétons ont peur des voitures, ici c'est l'inverse ! Les gens traversent n'importe où, n'importe quand, n'importe comment,. Il faut sans cesse avoir l’œil à gauche, à droite, devant et derrière quand on conduit.

Taxi et jeepneys

Les chauffeurs de taxi se faufilent partout. Mais le pire, ce sont les jeepneys (jeep améliorées et transformées en transport en commun, héritage des Américains à la fin de la seconde guerre mondiale dont les Philippins ont su tirer profit). Les chauffeurs s'arrêtent n'importe où sitôt qu'une main se lève le long du chemin. Ou encore s'ils pensent pouvoir avoir des passagers à tel ou tel endroit.  Une course en taxi coûtera environ 1,50€ selon la distance parcourue, en jeepney de 14 cts à 40 cts d'euros.

Tricycle et habal-habal

Vous pourrez aussi prendre un tricycle (mobylette transformée en "sidecar" avec une capote pour vous protéger du soleil et/ou de la pluie). Ou encore, pour les plus les plus courageux en habal-habal (mobylette/scooter/moto de très petite cylindrée pouvant parfois transporter jusqu'à 8 personnes... Si si, c'est possible !).

Bref, la circulation, c'est une horreur !

Pour aller d'un point A (la maison) à un point B (l'école), soit 5 km, on met entre 20 et 45 min. Il vaut donc mieux avoir un chauffeur et une voiture avec vitres teintées pour être moins sollicité par les vendeurs de rue en tout genre. Le fait d’avoir un chauffeur est très pratique et fait marcher l’économie du pays. 

Les relations humaines et les relations homme/femme

Les Philippins essaieront toujours de vous aider, même s'ils sont impressionnés par la couleur de notre peau. Ils vous appelleront Maam ou Sir. Et les enfants seront salués d'un "hi baby" jusque tard. On aime ou on n'aime pas, on s'y habitue. 

Les jeunes femmes ont très souvent un corps de rêve à faire pâlir les Européennes que nous sommes. En revanche, dès qu'elles sont des enfants, elles font moins attention à elles. Et le nombre d'obèses (enfant ou adulte) est impressionnant.

Les hommes sont en général assez machos. Et il n'est pas rare de les voir le ventre bedonnant à l'air car l'homme philippin aime remonter son tee-shirt sous les bras et se frotter le ventre ! Tout un programme...

Le must en matière esthétique est d'avoir la peau blanche. Donc les produits de beauté sont très souvent "whitening"... Même la crème solaire ! Malheureusement, ces produits font des ravages sur leur peau déjà bien attaquée par la pollution omniprésente et l'hygiène alimentaire. 

Les femmes sont souvent bien habillées. Car c'est l'apparence qui compte et les critères de beauté les font porter des chaussures à talons et des robes sexy, tee-shirt et short moulants (même avec des bourrelets qui sortent de partout !), avec un maquillage parfois trop important.    

La religion

On pourrait simplifier en disant simplement qu'aux Philippines, on est catholique ou on n'est pas ! Le pays compte 83% de catholiques... et autant de pratiquants. Officiellement l'État est séparé de l'Église mais la religion est omniprésente.

Il y a la messe dans les halls des centres commerciaux tous les jours et dans les magasins. Et à la radio, à 9h, midi, 15h et 18h, il y a la prière ! Si tu te trouves dans un magasin à ces heures-là, tout s'arrête et tout le monde fait sa prière et se signe. C'est hallucinant. Pour remplir la moindre fiche d'inscription, que ce soit chez le docteur ou à la banque, on vous demandera quelle est votre religion. Il faut s'y faire mais cela frôle parfois le mysticisme, plus que la croyance réelle. Car c'est impensable pour eux de ne pas croire en Dieu. 

La cuisine philippine

Comme partout en Asie, la cuisine est principalement constituée de riz, de riz et de riz.... De poulet et de porc aussi.

La cuisine philippine n'est pas réputée, elle n'est pas très variée, pas très light (tout est souvent sucré et gras) et malgré l'abondance des légumes, les Philippins n'en mangent quasiment pas !

En revanche, c'est le paradis pour les amoureux des fruits et en particulier de la mangue ! Le poisson est aussi présent en quantité et en qualité. On peut manger et trouver de tout ici. Les prix sont souvent bien moins chers qu'en France. Mais il faut savoir où se fournir pour protéger nos estomacs d'occidentaux.  

La météo

Ici il fait chaud et humide ou chaud chaud chaud et humide. Nous sommes près de l'équateur. Donc les températures ne descendent jamais en dessous de 25° et montent parfois jusqu'à 40° (un 32° avec 75% d'humidité correspondant à 40°)...

Le soleil se lève tous les matins à 5h/5h30 et se couche entre 17h30 et 18h30.

Entre septembre et janvier, on peut avoir de très fortes averses puis retour à la chaleur humide. Entre février et mai, c'est l'été avec un temps plus sec et des chaleurs parfois intenables. Enfin, entre juin et août, le temps alterne entre chaleur, pluie, et soleil !!!!

Bref, c'est l'été toute l'année.  

FemmExpat vous recommande de lire aussi :

Maayon Buntag (bonjour en visayan) !

Philippines, à connaître avant de partir

Stéphanie et Alexia, auteures de « Philippines, archipel des paradoxes »


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

Prochains événements

  1. 01/12 – Café Expat Couple Binational et Interculturel (virtuel)

    décembre 1 @ 13 h 00 min - 14 h 30 min UTC+1
  2. 02/12- Conférence Online Etudes Post Bac France

    décembre 2 @ 16 h 00 min - 17 h 30 min UTC+1
  3. 03/12 – Marché de Noël Virtuel

    décembre 3

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !