Connexion en tant que membre

Bulgarie Ma destination

VIVRE A SOFIA


sofia_bulgarie

Sofia, capitale de la Bulgarie

Ville de 1,9 millions d’habitants en pleine ébullition située en Europe de l’est entre la montagne et la ville.

S’expatrier à Sofia ?
Pas forcément une destination de choix. Il faut comprendre pourquoi on vient s’y installer et quels en sont les intérêts. D’abord bien comprendre que même si la Bulgarie fait partie de l’Union Européenne depuis 2007 et qu’elle s’est débarrassée de son emprise communiste il y a plus de 20 ans, on sent que c’est un pays qui est toujours en transition et qui traîne de près son histoire communiste.
Beaucoup de symboles nous laissent pressentir ce désir d’évolution vers un niveau de vie meilleur mais sachons qu’on n’y est pas encore. Il y a beaucoup d’inégalités sociales, allant des nouveaux riches sans scrupules à la précarité apparente en passant par une classe moyenne de niveau très modeste.

La ville est pleine de contrastes.

Sur une même rue, on peut tout aussi bien retrouver un immense immeuble de luxe et en face une maisonnette à l’abandon. Les trottoirs en pavés sont souvent défoncés ce qui en revanche n’empêche pas plusieurs femmes d’y déambuler en talons très hauts.
Il n’y a pas ou peut-être très peu, de système municipaux de recyclage mais par contre le service est comblé par une certaine population très pauvre qui joint ses fins de mois en faisant les poubelles.
Il y a beaucoup de parcs et d’espace verts ce qui est très bien mais de façon générale, la ville manque d’enchantement et de propreté avec son problème de chiens errants. La ville porte un air tristounet.
De façon positive, on peut faire de belles balades soit dans la ville même ou à 20 minutes de route en montagne. La montagne est brute et peu développée et compte plusieurs parcours.
Quant au service routier, il est mal organisé et sur les routes parfois de terre, parfois pavées, se côtoient des grosses voitures de luxe, des trams et des charrettes tirés par chevaux. Les trams sont vieux mais fonctionnent apparemment très bien. En contraste, il y a un service de parking très moderne par SMS.

Un des atouts principaux de la Bulgarie est certainement lié à sa transition 
c’est-à-dire au fait que le coût de la vie est beaucoup moins élevé ici que dans la majorité des grandes villes européennes et que malgré cela on a de plus en plus accès au confort de l’ouest au niveau du logement, des grandes surfaces de consommation, des restaurants et de l’éducation. On y trouve par exemple un Lycée Français conventionné avec l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Étranger (AEFE) ainsi que d’autres écoles anglo-saxonnes bien réputées.

Au niveau culturel, la ville a aussi beaucoup à offrir
avec ses nombreux musées, salles de spectacle, opéra, sans oublier un patrimoine archéologique reconnu et protégé par l’UNESCO.
Mentionnons enfin la position géographique enviable de Sofia qui permet un accès assez direct et de courte distance sur les pays avoisinants tels la Grèce, la Turquie et même la Serbie et la Roumanie ou les grandes villes européennes. La Bulgarie compte également plusieurs destinations touristiques comme sa Mer Noire et ses stations de ski qui sont très populaires auprès d’une certaine clientèle, ce qui est justement lié au fait que pour le moment ces destinations sont encore moins chères que leurs concurrentes européennes. Malheureusement, certains hôteliers et restaurateurs frustrés et sûrement pressés d’atteindre un niveau de vie meilleur, manquent à l’occasion de scrupule face aux touristes et étrangers en leur chargeant des prix exorbitants. Ce n’est pas rare de trouver des prix différents pour les étrangers. Le service est brut et manque de raffinement.

Quant à la population, elle gagne à être connue
et manque de fierté je pense. On le constate assez facilement dans sa façon d’être ou même quand on nous pose la question : "Mais qu’est-ce que vous venez faire en Bulgarie ?" Ils ne peuvent pas concevoir qu’on puisse quitter son pays d’origine pour venir s’installer ...ici ? ! On le ressent aussi par un manque de courtoisie dans les échanges quotidiens. Entre eux, les gens se bousculent, klaxonnent sans arrêt sur la route, ne suivent pas le code de la route.... Et puis on sent un certain mépris (ou est-ce de la timidité ?) envers les étrangers.
Il n’y a pas beaucoup d’étrangers qui vivent en Bulgarie. On en compte moins d’1% et la majorité d’entre eux vit à Sofia. L’intégration est assez difficile, notamment à cause de la langue. On arrive éventuellement à communiquer avec le langage des signes et de plus en plus en anglais avec les jeunes et oui en français avec la population de 50 ans et plus qui avait appris la langue française de l’aristocratie, mais disons-le, les bulgares parlent le bulgare et l’alphabet est l’alphabet cyrillique.
Pour faciliter le quotidien ; soit pour faire les courses, lire les panneaux routiers ou les menus au restaurant, il vaut mieux apprendre au moins l’alphabet et quelques phrases clés.

Il existe à Sofia 2 associations de femmes expats très bien organisées :
une regroupant les Françaises et francophones (Sofia Accueil)
l’autre les anglophones (The International Women Club in Sofia).
On peut donc ainsi passer tout son temps à côtoyer des francophones ou des anglophones sans s’imprégner de la culture.

La culture bulgare est riche en traditions. Les bulgares sont très traditionnels et superstitieux. Ils trouvent plein de raisons pour célébrer la vie au quotidien. C’est plutôt sympathique si on s’y intéresse et s’y implique. Souvent j’entends des expats dire que : "La vie au quotidien est facile à Sofia". Je comprends qu’ils font référence aux avantages que la vie d’expat permet de vivre à Sofia en tant que ville européenne relativement développée au niveau de l’offre et des services tout en ayant un coût de la vie modeste. Voilà. C’est comme ça que je l’ai comprise. On aime Sofia pour ce qu’elle nous apporte plutôt que ce qu’elle est....

Maryse Blais-Laurin

 

Crédit photo : creativecommons by Arian Zwegers 

 

Femmexpat vous conseille de lire :

Sofia Accueil

 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !