Connexion en tant que membre

La Maternité La santé Mes dossiers

Les conseils allaitement de Carole (suite)


allaitement2-HPa

Carole HERVE est consultante en lactation certifiée IBCLC et bilingue français- anglais. Elle donne des conseils sur l’allaitement, en France et à distance pour l’étranger.

Quand on allaite, miser sur le confort avant tout pour limiter toute tension : 

Depuis la nuit des temps, les femmes allaitent et se sont transmis l'art de l'allaitement de génération en génération et les bébés sont programmés pour téter. Chaque couple maman-bébé découvre son propre style. Peut-être que dans l’environnement dans lequel vous vivez vous serez amenée à voir des mères allaiter. Regardez comme elles s’installent. La plupart du temps, il n’est nullement nécessaire d’avoir recours à un matériel particulier. Et vous serez peut-être même surprise de voir de « grands » bébés téter dans des positions pour le moins improbables ou inconfortables à vos yeux. Dès lors que le bébé a appris à bien téter, il peut très bien se mettre dans des positions un peu athlétiques sans que sa maman ne ressente la moindre gêne.

Les premières fois, vous passerez beaucoup de temps à allaiter. Vous apprécierez ainsi de prendre soin de bien vous installer afin d’être à l’aise. Choisissez la position qui vous convient le mieux. Il en existe plusieurs : "madone", "madone inversée", "en transat", "en ballon de rugby" et "couchée" .

La fréquence des tétées varie beaucoup d’un bébé à l’autre et c’est vrai aussi au sein d’une même fratrie. L’important est que votre bébé prenne bien le sein, qu’il tète efficacement et qu’il avale du lait. Le lait maternel se digère rapidement et l’estomac de votre bébé est petit. Il est donc normal qu’il tète souvent les premières semaines. Pendant la période d’apprentissage, le repas (tétée, rot quand nécessaire et changement de couche) peut durer de 45 à 90 minutes. Avec l’âge, la succion de votre bébé devient plus efficace et les tétées deviennent plus courtes et plus espacées. Certains jours de pointe, bébé boit plus souvent le jour et la nuit, parfois même à toutes les heures. Ces tétées fréquentes augmentent la production de lait. C’est une étape passagère de l’ordre de 48 à 72h en général, souvent ressentie comme très intense pour la maman et source d’inquiétude. Mais en levant le pied sur les tâches du quotidien et en se consacrant exclusivement au tout petit, les choses rentrent dans l’ordre en général assez rapidement pour le plus grand bonheur de tous.

Votre bébé semble satisfait après la tétée, mais redemande le sein une quinzaine de minutes plus tard ? C’est la plupart du temps normal, surtout les premières semaines. N’hésitez pas à lui redonner le sein pour ce petit « dessert ». Ne regardez pas votre montre, mais votre petit. Minuter les tétées ne protège pas contre les blessures aux mamelons et peut priver votre bébé d’une partie du lait dont il a besoin et s’avérera sans doute anxiogène et épuisant.

Comment effectuer les premières mises au sein ?

 Quelle que soit la position que vous choisissez, assise ou allongée, assurez-vous que votre bébé prend une grande partie de l’aréole dans sa bouche et pas seulement le mamelon. Lorsque votre bébé essaie de trouver le sein avec ses mains, elles finissent souvent dans sa bouche à la place du sein. Si ses mains vous nuisent lors de la mise au sein, demandez l’aide du papa ou d’une personne de confiance pour les retenir doucement. Dès que votre bébé prendra le sein et commencera à téter, vous verrez ses mains se détendre. Vous devez coordonner votre mouvement avec l’ouverture de la bouche de votre bébé. C’est votre bébé qui prend le sein, mais c’est vous qui devez l’en approcher au bon moment. Vous serez ainsi plus confortable que si vous vous penchez vers lui.

Les premières semaines, le réflexe de succion est provoqué par le fait de sentir le sein près de la bouche de votre bébé. Si votre bébé voit votre sein, mais n’y touche pas avec son visage, il ouvrira peut-être peu la bouche. Approchez-le suffisamment de vous pour que son menton touche la peau de votre sein : ainsi, il ouvrira probablement la bouche plus facilement.

Installez-vous confortablement, à grand renfort de coussins si c’est confortable pour vous, pour limiter toute tension dans les épaules et le dos. Placez ensuite bébé de sorte que sa bouche se trouve à hauteur de votre mamelon. Il est couché sur le côté, tout son corps vous fait face. Sa tête repose au coin de votre coude. Son dos est retenu par votre avant-bras. Son oreille, son épaule et sa hanche forment une ligne droite. Enfin, sa tête est légèrement inclinée en arrière. Sa lèvre inférieure touche votre sein en premier et le mamelon est très proche de sa lèvre supérieure.

Encouragez votre bébé à ouvrir grand la bouche en  chatouillant ses lèvres avec votre mamelon. Il ouvrira alors instinctivement la bouche comme pour bailler. C’est le moment de le mettre au sein. Approchez-le rapidement du sein en poussant sur ses omoplates avec la paume de votre main : son menton touche le sein en premier, ses lèvres sont ourlées vers l’extérieur et l’aréole peut être plus apparente au niveau de son nez qu’au niveau du menton.


Un besoin de succion constant qui vous épuise

 Tous les nouveau-nés ont le réflexe de téter. La succion au sein est naturelle et idéale pour le bébé. Elle est plus satisfaisante que toute autre. Beaucoup de bébés seront tout simplement satisfaits par la tétée au sein. Si votre enfant suce son pouce ou ses doigts, encouragez-le à changer d’habitude le plus tôt possible.

Si vous avez choisi de lui donner une tétine de manière ponctuelle, veillez à ce qu’il ne l’ait  pas toujours dans la bouche. Pour ne pas créer d’habitude, enlevez-la doucement quand elle n’est plus nécessaire. Certains bébés habitués à la tétine oublient de téter. Cela peut avoir es conséquences regrettables  sur la production lactée comme sur la technique de succion du bébé. La sucette peut aussi empêcher l’enfant de s’exprimer. Ne l'employez pas trop vite pour calmer votre petit. Par ses pleurs, il cherche à communiquer quelque chose. Il est bon de rester à l’écoute pour découvrir son vrai besoin.

A suivre...

Carole HERVE
Consultante en lactation certifiée IBCLC bilingue français anglais
Consultations sur rendez-vous à Paris, et banlieue proche
Consultation à distance par Skype : ch-atmko
Contact : consultante.lactation.paris@gmail.com
Site :
www.questiondallaitement.com


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !