Connexion en tant que membre

Fiche pratique La Scolarité

L’enseignement à distance


Enseignement à distance

le CNED : La loi française prévoit l’obligation d’enseignement mais laisse aux parents le libre choix du mode d’instruction. De ce fait, la famille optant pour l’enseignement à distance n’a pas de déclaration à effectuer.
"Toutefois les élèves résidant à l’étranger doivent se rapprocher des services culturels du poste diplomatique français le plus proche pour prendre connaissance des dispositions et réglements susceptibles d’organiser sur place leur scolarité" (Source : la scolarisation à l’étranger - CNED)
Si vous optez pour l’enseignement à distance, reste à choisir entre le CNED (Centre National d’Enseignement à Distance qui est un établissement public national) et des établissements privés d’enseignement à distance.

LE CNED

Les programmes sont ceux enseignés dans tous les établissements scolaires publics français, les avis de passage en classe supérieure et les propositions d’orientation sont valables de plein droit pour tout établissement d’enseignement public ou privé sous contrat. D’autre part, le CNED se charge d’établir les déclarations nécessaires (dont celle d’instruction en famille) et de délivrer le certificat de scolarité. Le travail réclamé est lourd : devoirs, interrogations, recherches documentées
Le coût est élevé. Par contre, la qualité des cours est certaine et des services particuliers permettent un suivi personnalisé (corrigés personnalisés à chaque étape, aide personnalisée par internet ou téléphone). Le CNED propose également des forums et services interactifs en ligne pour dialoguer avec les autres inscrits.
Lien sur la fiche pratique CNED
Site du CNED www.cned.fr

LES ORGANISMES PRIVES D’ENSEIGNEMENT A DISTANCE

Les cours par correspondance privés dispensés par ces organismes régulièrement déclarés répondent aux exigences légales pour l’ouverture des droits aux prestations familiales et sont soumis aux contrôles de l’Education Nationale.
Il n’y a pas de conditions d’accès (il n’est pas nécessaire d’obtenir d’autorisation de l’académie pour s’inscrire) et c’est à l’organisme d’effectuer les déclarations nécessaires et de délivrer le certificat de scolarité ; par précaution, il est toutefois préférable de vérifier que ces démarches ont bien été effectuées. Toujours veiller à choisir un organisme d’enseignement à distance adhérant à la CHANED ( Chambre Syndicale Nationale de l’Enseignement Privé à Distance), car c’est une garantie de sérieux.
Site de la Chambre Syndicale Nationale de l’Enseignement Privé à Distance :www.chaned.fr

Le cours Hattemer

Il dispense un enseignement rigoureux et complet mais très traditionnel (beaucoup de devoirs, contrôles), moins de recherches documentées que par le CNED. Si votre enfant suit le cursus anglo-saxon, il est bien entraîné aux recherches donc un enseignement traditionnel sera un bon complément.

www.hattemer.fr

Les cours Legendre

Ils enseignent à l’année, une méthode très classique.
Site :www.cours-legendre.fr

L’école par correspondance

Femmexpat vous conseille de lire :

LES DEVOIRS : COMMENT LES PARENTS PEUVENT « AIDER » LES JEUNES?

“Je fais du homeschooling avec mon ado”

Des révisions efficaces et accessibles pour les élèves scolarisés à l’étranger

LES PARENTS D'ELEVES EXPATS


Commentaire

Poster un commentaire

  • Je suis très perplexe par cet article qui ne reflète pas la réalité de la plus part des enfants expatriés.
    En effet, un grand nombre d’enfants sont solarisés dans leur pays d’expatriation (dans une école pas forcément française), et donc travaillent déjà à temps pleins dans cette école. Pour facilité notre retour, nous avons fait le choix de faire une formule CNED avec Français, Maths, et une 2de langue vivante pour ma fille ainée.
    Le CNED, et tous les autres organismes privés à distance n’ont qu’un programme complet à proposer, extrêmement dense et inapproprié pour des journées déjà chargées.
    Pour résumer, tous nos amis en expats ont abandonné.
    Il n’y a aucun organisme qui s’adapte à notre situation. Il faut choisir entre ne rien faire ou un programme lourd et contraignant. Nous avons décidés de courageusement continuer mais cela demande beaucoup de travail et de dimanche à travailler.
    Il faudrait une formule allégée, plus synthétique et attrayante pour nos enfants, sachant que rien ne garantit que le retour à une scolarité française se fera sans lacunes…Nos enfants seront plus en avance sur quelques points, mais en difficultés sur d’autres.
    Je trouve que cette question d’éducation est un point très délicat dans l’expatriation et je suis certaine que des solutions pourrai être envisageables.
    Serez-vous intéressés par un autre organisme plus adapté à votre situation d’expat?

INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !