Connexion en tant que membre

Education la scolarité au retour Le retour

Retour : ce qui va changer à l’école cette année pour vos enfants


Retour : ce qui va changer à l’école cette année pour vos enfantsLa réforme du rythme scolaire à la trappe ? Le retour des classes bilingues, du latin, du grec ?  Et What else ? Pour celles qui viennent de rentrer en France, FemmExpat fait le tour de ce qui va changer à l’école cette année pour vos enfants !

La rentrée est faite, ouf ! Après les nombreuses réunions écoles, réunions des parents d’élèves, réunions-informations-inscriptions aux milles activités futures de vos chérubins, le temps est venu pour vous de retenir les quelques mesures scolaires importantes et applicables cette année dans l’école de vos enfants.  

Tout d’abord, pas d’inquiétude ! Si vous n’avez pas tout suivi depuis que la cloche a sonné, sachez que si certaines des mesures s’appliquent déjà aujourd’hui, d’autres n’atteindront leur rythme de croisière qu’à partir de la rentrée 2018.

 

Remise en cause de la réforme des rythmes scolaires au primaire

Dès le mois de juin dernier, un décret paru au Journal officiel remettait en cause les rythmes scolaires. Il autorise en effet les communes qui le souhaitaient à opter pour le retour à la semaine de 4 jours et demi instaurés sous le quinquennat précédent (en 2013 et 2014). Pour information, la plupart des pays de l’OCDE comparables à la France comptent cinq jours de classes par semaine.

 

Autonomie accrue pour les établissements

Le choix de maintenir ou non les EPI (Enseignements pratiques interdisciplinaires) est laissé cette année à la décision du chef d’établissement. Ainsi, la répartition entre les enseignements complémentaires est « fixée par le conseil d’administration de l’école, après avis du conseil pédagogique ». Une telle mesure doit permettre de mieux adapter l’offre à la demande et aux besoins locaux. Sujet à suivre avec attention alors même que les EPI sont maintenues au programme du brevet !

 

Les classes bilangues sont réhabilitées

Sur le terrain des langues, la fermeture des classes bilangues l’année dernière avait été mal accueilli. Finalement, un certain nombre d’entre elles vont être relancées dès cette année. Renseignez-vous ! Le gouvernement a en effet autorisé les collèges qui le souhaitent à rouvrir ces classes. Permettant ainsi aux élèves d’apprendre une deuxième langue vivante dès la 6ème.

En revanche l’apprentissage d’une deuxième langue vivante dès la cinquième n’est pas remis en cause. De plus, s’ils restent optionnels, le latin et le grec retrouvent également dès cette année leur volume horaire d’avant la réforme des collèges.

Le ministère permet aussi aux collèges de proposer l’enseignement d’une discipline dans une langue étrangère, jusqu’à la moitié du volume horaire consacré à cette matière.

Les cours de programmation sont également généralisés.

 

Le redoublement : un sujet clivant qui revient de loin

Le nouveau ministre souhaitait revenir sur la question du redoublement. Jugé inutile et coûteux, il était interdit depuis 2015 sauf à de très rares exceptions. Désormais un élève pourra redoubler « si cela s’avère utile pour l’enfant ». Et à la condition qu’il soit accompagné de mesures spécifiques.

 

Enfin le dispositif d’évaluation après le primaire poursuit sa transformation.

La capacité des élèves à maîtriser les 8 domaines de connaissances et de compétences obligatoires sera désormais évalues selon 4 niveaux (insuffisant, fragile, satisfaisant, ou très bon) à la fin de chaque cycle (en CE2, en 6eme et en 3e). L’absence de notes au collège ? Certains établissements s’y sont mis en ayant formé leurs professeurs en amont.

A chacun son rythme énonce finalement Jean Michel Blanquer, partisan d’une plus grande autonomie des établissements scolaires, aussi bien dans leur organisation que dans leur approche pédagogique. A quand ici la possibilité laissée aux chefs d’établissements comme au Royaume Uni ou dans d’autres pays de procéder à des expérimentations pédagogiques ou même de raccourcir les vacances scolaires ? Oui, sujets épineux…

 

Pour aller plus loin :

Arrêté du 16 juin 2017 modifiant l'arrêté du 19 mai 2015 relatif à l'organisation des enseignements dans les classes de collège

 

FemmExpat vous conseille de lire aussi :

Nos petits expats : quand la rentrée ne se passe vraiment pas bien

Les premiers jours du reste de ma vie – Part  II, le retour 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

1heure pour faire le point

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

1heure pour faire le point

Nos derniers articles !