Connexion en tant que membre

Culture Les Enfants

« Maman, je m’ennuie » – Et si l’art devenait une occupation ?


Maman…. je m’ennuie, article atelier des artza

"Maman, je m'ennuie... je ne sais pas quoi faire"

Qui n’entend pas cela régulièrement, surtout depuis cette année très particulière où nos libertés de mouvement ont été entravées. Et si l'art devenait une occupation ?

En raison des conditions sanitaires, l’accès à la culture se résume pour beaucoup d'entre nous au virtuel. Heureusement, de nombreux sites internet, plateformes et réseaux sociaux ont ouverts leurs contenus pour rendre accessible la culture et pallier ce manque. Grâce à ces alternatives, nous pouvons retrouver beaucoup d'idées pour occuper nos petits. Cependant, peu de choses existent au-delà de 8 ans, et rien dans le domaine des arts appliqués.

Ce manque a inspiré Sophie, maman expat au Costa Rica qui propose aujourd'hui aux enfants une offre de cahiers thématiques  !

 

La fibre artistique, c'est de famille ? 

En tant qu’ancienne prof d’arts appliqués en lycée professionnel, j’ai toujours laissé mes enfants créer. Ils ont toujours eu du matériel à disposition : papier, carton, crayons de toutes les formes et de tous les styles… rendant le salon pire que l’atelier de Picasso !

Ainsi, j’ai nourri leur créativité au quotidien, les laissant libres d'imaginer ce qu'ils voulaient. En grandissant, ils m’ont même demandé de les aiguiller dans leurs créations.

 

Comment vous est venu le déclic de continuer dans l'art ?

Depuis 2 ans et demi, je vis au Costa-Rica. J’ai donc quitté mon poste en lycée et avec lui ma mission de transmission de connaissances à des groupes d’adolescents. Une fois en expatriation, j’ai cherché un moment ce que je pourrais créer comme business, pensant à mille et une choses.

Puis, forte de mon expérience de maman et d’enseignante, je me suis décidée à lancer en présentiel, des moments de partage autour des arts appliqués :  l'Atelier des Artza, une suite logique à ce que je faisais au préalable, mais adapté, réinventé.

J’ai donc ouvert cet atelier d’architecture en juin, poussé par une rencontre, puis j’ai développé en parallèle un cahier d’activités à télécharger pour tous ceux qui ne peuvent pas avoir accès à un atelier, tous les enfants qui s’ennuient le week-end ou pendant les vacances.

Mon souhait était de créer un moment de partage et d’échange avec le parent. Ce cahier est ainsi conçu pour être lu ensemble. On apprend en s’amusant, on partage, on développe sa culture et on crée.

Voici quelques illustrations de mon cahier : 

cahier atelier des artza

cahier atelier des artza

 

 

Quel rôle l'expatriation a-t-elle joué dans tout ça ? 

Avec l’école à la maison pendant 10 mois, suite aux mesures sanitaires, j’ai été freinée dans mon élan. J’ai aussi rencontré des difficultés informatiques pour mon site. Puis, j’ai découvert les réseaux sociaux et fait des rencontres virtuelles formidables avec d’autres mamans expats.

L’expatriation m’a permis de me lancer, d’oser, de réfléchir à ce que je souhaitais faire avec mon bagage artistique. Les changements de repères sont complexes à intégrer mais tellement bénéfiques à la connaissance de soi, pour évoluer.

L’expatriation, c’est pour moi une thérapie qui te donne un coup de pied aux fesses, et qui a fait que tout s'est accéléré.

 

Comment définir les arts appliqués ?

C'est vrai que c'est un peu flou et d'ailleurs mes élèves sont souvent restés bouchée bée quand il a fallu définir ce que c'était. J'ai d'ailleurs souvent eu droit à des réponses assez cocasses du style :  « Bah, c'est quand on s’applique pour faire de l’art, m’dame ».

En vrai, les arts appliqués regroupent 4 domaines, liés à l’industrie :

  • d'abord le design d’objet,
  • puis le design d’espace (architecture, urbanisme et paysagisme),
  • le design graphique,
  • et le stylisme.

Mon premier cahier s’articule autour de ces 4 domaines, mêlant descriptions et créations ainsi que quelques jeux (soduko et mots croisés). Les enfants peuvent s’approprier le travail de chaque artiste ou thème.

Le cahier comporte 50 pages dont 40 de découvertes et activités. Je me suis amusée à compiler, pour ce premier cahier, ce que j’aimais comme :

  • l’architecte Shigeru Ban,
  • le groupe de designer Memphis,
  • la graphiste Camille Walala,
  • le designer Philippe Starck,
  • la mode durant le règne de Marie-Antoinette
  • un zoom sur le street artiste Kobra.

 

Sophie Colpin Portrait

Sophie

Maman expatriée au Costa Rica depuis 2 ans et demi, Sophie est une ancienne professeure d’arts appliqués en lycée professionnel. Lorsqu'elle est partie en expatriation, elle désirait poursuivre sa passion et fonde ainsi L'Atelier des Artza. Cet atelier d'architecture est un moyen, pour parents et enfants, de créer, partager et s'amuser autour de l'art. Parallèlement à cet atelier, elle propose des cahiers thématiques pour occuper les enfants autour d'activités artistiques.

 

 

Pour échanger, vous inspirer et découvrir les activités et les créations de Sophie, rendez-vous sur :

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 

FemmExpat vous recommande aussi:

Des films et dessins animés en français pour nos enfants expat’

Peintre, Stéphanie dessine pour aider les expatriés à vivre l’impossible deuil confiné

Caroline Gaujour, une vie d’expat en dessins

Héloïse Delavenne, psychiatre et dessinatrice à Belo Horizonte

« Mon expat ? Un déclic pour me recentrer sur ma passion » – Catherine, de la R&D à la peinture


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Femmexpat Conférences en ligne

Nos derniers articles !