Connexion en tant que membre

Les billets d'humeur Ma vie en expatriation Psycho

La tribune de Corinne – Repartir au même endroit


La tribune de Corinne – Repartir au même endroitL’idée de cette chronique est partie de rencontres avec des gens qui repartaient pour la même destination. Or on s’aperçoit finalement que ce n’est pas aussi simple qu’il y paraît au premier abord. Pour repartir au même endroit, on se prépare aussi. Je vous explique pourquoi et comment.

 

Différentes réactions

Repartir pour la même destination génère différentes réactions selon les personnes. Il y a ceux qui sont très contents de repartir au même endroit. Car ils y ont des souvenirs merveilleux. Du coup, ils ont même tendance à être surmotivés pour cette destination. Pour eux, c’est génial, c’est gagné !

Viennent ensuite les indifférents. Ils ne sont pas particulièrement motivés. Mais après tout, pourquoi pas ?

Et puis on trouve les déçus et les anxieux. Finalement leur expatriation ne s’était pas très bien passée. Et ils sont rentrés avec un petit goût d’amertume. « Ce n’était pas mal, mais j’ai quand même souffert sur certains aspects » se disent-ils.

 

Entre appréhension et enthousiasme

On voit donc que repartir au même endroit n’est pas forcément facile. Certains manquent de motivation en imaginant que, finalement, ça va être la même chose. Ils ne voient pas très bien ce qu’ils vont faire de plus. Voire ils n’ont carrément pas envie d’y retourner.

Repartir au même endroit vous fait donc osciller entre appréhension et enthousiasme en fonction de votre expérience passée. Mais cet enthousiasme peut-être parfois excessif. Car nous avons tendance à enjoliver ce qui s’est passé.

 

Les écueils du déjà-vu

Connaître déjà sa destination, avec ce sentiment de déjà-vu, peut conduire certains à ne pas se préparer du tout à cette expatriation. Tout a bien marché la première fois, alors ils ne se projettent pas du tout pour ce nouveau départ. Or c’est là finalement un écueil majeur.

Et puis il y a aussi une tendance à se dire « je vais reprendre ma vie comme elle était avant ». Ils vont retrouver leurs amis. « Je sais ce qui m’attend ! » Mais dans ce cas, on ne met pas dans une bonne dynamique. Autant quand on se prépare à une nouvelle destination, on va mettre en œuvre des choses, développer une certaine curiosité. Qui risque finalement de manquer cruellement.

 

Relire son ancienne expatriation

Alors, avant de repartir pour la même destination, relisez ce que vous avez vécu lors de la première expatriation. Revenir un peu sur cette vie-là, noter ses pensées, ses émotions, ses souvenirs (les bons… et les mauvais !), c’est bon pour tout le monde. Ceux qui n’en gardent que les bons souvenirs, comme ceux qui ont vécu des choses un peu douloureuses.

Mettez toutes les choses à plat, mais sans les juger. Là-dedans il n’y a ni bien, ni mal. « J’ai fait ce que j’ai pu. C’était ma vie, et c’est tout. »

Une fois que tout est posé, regardez ça. On se rend compte qu’il y a eu des choses positives (même dans les expatriations difficiles). Alors que d’autres n’ont pas été si simples (même avec de supers souvenirs).

Ensuite, vous pourrez réellement vous préparer.

 

Préparer sa nouvelle expatriation

Se préparer, c’est rentrer en contact. Notamment en vivant ce départ comme une nouvelle destination. Car malgré tout, ce sera nouveau et différent ! Alors abordez les choses différemment. Redécouvrez le pays, la culture. Relisez des livres sur le pays. Ne comparez pas.

Vous pouvez au contraire vous fixer de nouveaux objectifs. Réfléchir à la façon dont vous voulez mettre en œuvre votre projet. Et aller à la découverte de nouveaux réseaux, de nouvelles personnes, et de nouvelles activités. Ne vous cantonnez pas aux personnes que vous aviez rencontrées la première fois et avec qui vous êtes encore amis.

Voir cette expatriation comme une façon d’approfondir ses connaissances sur le pays, ses contacts, vous donnera l’occasion d’aller plus loin. Ce n’est pas en trois ans, ou même en cinq, dans un pays que l’on en a fait le tour. Vivez ce nouveau départ comme une nouvelle aventure avec un grand A !

Sans cette dynamique constructive de la découverte, repartir au même endroit risque réellement de devenir triste.

 

corinne miniature

 

 

Corinne Tucoulat est coach et co-fondatrice de Expat Communication.

 

 

Pour faciliter votre vie en expatriation, Expat Communication, éditeur de FemmExpat.com et Expat Value, le site de la carrière à l'international met à votre disposition une équipe de coachs spécialisés dans l’expatriation pour travailler avec vous par skype, ou en direct dans certaines villes.

Envie d’en savoir plus ? Contactez-nous : expatvalue@expatcommunication.com  - Tel. +33 (0)1 42 36 91 91

 

 

FemmExpat vous conseille de lire :

La luminothérapie, et la vie redevient plus rose

La tribune de Corinne : L'adaptation ou quand "tout est au commencement"

Vous et les blues de novembre en expat

bouton Abonnement NL FXP- 350x150


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !