Connexion en tant que membre

Enseignement à distance Guides Partenaires Hattemer academy Partenaire de la semaine

Comment nourrir un enfant zèbre ?


comment-nourrir-un-enfant-zebreMais qu’est-ce qu’un enfant zèbre ? bonne question !

Un enfant zèbre, c’est tout simplement un enfant surdoué.  C’est une psychologue, Jeanne Siaud-Facchin, qui a préféré utiliser ce terme de zèbre, il y a une quinzaine d’années pour ne plus stigmatiser ces enfants au QI supérieur aux autres. Pourquoi ce terme de zèbre ?  Parce que comme les zèbres avec leurs rayures, ces enfants ont la capacité à se fondre dans leur environnement, et que par ailleurs, l’homme n’a jamais réussi à domestiquer les zèbres. Je vous laisse réfléchir sur la signification !   

Si l'on parle aujourd'hui beaucoup plus de ces Zèbres, ce n'est pas parce qu'il y en a plus, souligne Mme Jeanne Siaud-Facchin, ils représentent toujours 2,3 % de la population dans le monde, mais aujourd'hui on les diagnostique mieux.

Mon enfant est-il un zèbre ?

Vous allez toutes penser que votre enfant est un zèbre après avoir lu cette première phrase   « comme le zèbre, l’enfant a un côté sauvage ». Ne vous arrêtez pas là, il faut approfondir le profil de ce type d’enfant. Il a en général un QI égal ou supérieur à 130 et ce sont des enfants hypersensibles doués d’une forte empathie.

Cet enfant va apprendre à lire de façon précoce, ce qui est un plus, mais aura tendance à s’isoler justement pour avaler des tas de livres. Ce ne sera pas un meneur de groupe socialement, et il pourra devenir la tête de turc de certains autres enfants. Comme c’est un perfectionniste, il peut faire les choses lentement, ce qui peut provoquer l’incompréhension des autres notamment des adultes (parents, professeurs). Il n’aime pas l’échec et fait tout pour l’éviter, c’est dans ces conditions qu’il peut renoncer, et même décrocher lors de sa scolarité. Les résultats d’un zèbre sont en général très bons en primaire, mais en secondaire, son intelligence lui permettra très vite de trouver un résultat, sans pour cela qu’il puisse dire comment il en est arrivé là : ce qui ne convient pas au système éducatif français, vous en conviendrez.

Ce n’est pas non plus parce que votre enfant a des difficultés lors de sa scolarité ou un comportement singulier que c’est un zèbre. Tout ceci est à prendre avec beaucoup de précaution et seuls des spécialistes peuvent poser un diagnostic.

C’est pour cela que nous recommandons vraiment de consulter en France ou dans votre pays d’origine pour être au clair avec les résultats.

Ils s'obtiennent grâce à une dizaine d’épreuves, basées sur 4 piliers :

  1. Compréhension verbale
  2. Raisonnement perceptif
  3. Mémoire de travail
  4. Vitesse de raisonnement

Pour avoir des résultats exploitables, ce test doit être fait plutôt vers l’âge de 6 ans et par des professionnels reconnus.

Alors que faire si l’on détecte chez l’enfant une « zébritude » ?

Soyez sûr du diagnostic : Tout d’abord faites passer un test de QI, chez un psychologue dont c’est la spécialité, avant un départ ou pendant le retour en France, ce sera plus facile.

A l’école et en dehors de l’école : Pensez que la réussite académique n’est pas la seule solution pour épanouir un enfant zèbre. Son bien-être peut aussi passer par d’autres activités notamment sportives ou artistiques : musique, théâtre, peinture, etc. A vous de voir avec lui ce qui peut l’aider à trouver un sens à sa vie et à lui donner confiance en lui.

A la maison, utiliser la règle des 3 C d’après Mme Siaud-Facchin :

  1. Clarté, soit expliquer les consignes,
  2. Cohérence, pas d’exception à la règle sans explication,
  3. Consistance, on reste un parent fidèle à ses valeurs.

Ces 3C restent une base sur laquelle l’enfant s’appuie pour se construire.

Le changement reste assez déstabilisant pour ces enfants qui ont du mal à gérer la frustration. Aidez-le à s’exprimer, à extérioriser notamment lors de l’arrivée dans un nouveau pays d’expatriation.

Si l’enfant est plutôt mélancolique de caractère, lui faîtes-lui dire tous les soirs, 3 choses positives qui lui sont arrivées dans la journée (à faire d’ailleurs avec tous les enfants !).

Mettez des mots sur ses atouts et ses faiblesses afin qu’il puisse mieux se connaître et donc s’appuyer sur ces chances pour avancer et conquérir le monde.

Se renseigner, consulter, chercher des informations, discuter avec d’autres parents, tout ce que vous permettra d'accompagner votre enfant vers un meilleur équilibre de vie intellectuel, moral et social.

Comment nourrir son enfant zèbre ? 

Nous n’allons pas vous parler ici de protéines végétales ou animales, mais de nourriture pour le cerveau des enfants « zèbre ».

Sur le plan pédagogique, il est essentiel de leur apporter des repères et des méthodes d’apprentissage qui leur permettront de structurer et d’organiser leurs savoirs en mettant à profit tout leur potentiel. En effet, ces enfants ont une intuition forte et des raisonnements parfois fulgurants, mais se trouvent toutefois en difficulté quand il s’agit de les expliquer. Il s’agit donc de les aider à formaliser ces raisonnements pour maintenir chez eux le goût de l’effort.

Afin de compléter les cours et de renforcer leur niveau de langue pourquoi ne pas l’inscrire à  un programme d’apprentissage du chinois, disponible dès le primaire ? Ce programme est basé sur la méthode Beijing Cursus, soit une approche syllabique qui assure une mémorisation rapide, développe l'autonomie et surtout exerce le graphisme.

Il existe aussi un programme bilingue au collège, basé sur un enseignement accéléré de l’Anglais sur 4 ans. Chaque année est validée par le passage d'examens de Cambridge selon le niveau. Ce programme s'adresse prioritairement à des élèves de collège mais peut aussi convenir dès la fin du primaire pour des enfants ayant déjà baigné dans un environnement anglophone.

Concernant les élèves à partir de la 3ème, ils peuvent suivre le programme du double baccalauréat FR/US. Il permet aux élèves l’acquisition d’un niveau bilingue avancé, développe leur sens des responsabilités, leur maturité dans le travail et un haut niveau d’autonomie, mais aussi  les aide à progresser en gestion du temps et en capacité d’adaptation à un environnement multiculturel. Par ailleurs, ce double-diplôme leur ouvre les portes de certaines universités américaines, mais aussi l’accès à des filières d’études supérieures en France ou en Europe par la voie internationale. Par exemple, un élève qui souhaite intégrer Sciences Po Paris pourra candidater sur dossier et sera exempté du concours.

En dehors de leur programme scolaire, proposez-leur des jeux, des quizz, des lectures, et aussi comme nous vous le disions plus haut, n’hésitez pas à varier les activités : ces enfants ont une vision du monde très pointue, les faire participer assez jeunes à des actions scientifiques au travers d’ateliers (espace, chimie, etc) peut les passionner.

Faites-leur aussi découvrir la culture du pays dans lequel il vit plus profondément. A travers ces découvertes, il comprendra les codes de son nouveau pays d’adoption.

Si vous avez un enfant « zèbre » et que vous êtes en expatriation, n’hésitez pas à nous envoyer votre témoignage ou vos idées pour les nourrir à agnes.denoel@expatcommunication.com

 

Ce texte est un publi-information

 

Femmexpat vous recommande de lire aussi :

6 mois pour préparer mes enfants au changement
Transmettez vous-même la maîtrise de la langue française à vos enfants
La dictée : outil indispensable ou outil dépassé ?


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

1heure pour faire le point

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

1heure pour faire le point

Nos derniers articles !