Connexion en tant que membre

Actualités Les billets d'humeur Ma vie en expatriation

Nous, les Lady Di de l’expat !


Nous, les Lady Di de l’expat !Encore enfants ou déjà jeunes femmes, la mort de la princesse Diana a marqué nos esprits il y a vingt ans. Son aura rayonne toujours aujourd’hui. Et si pour nous, femmes expats, elle était l’image même de notre expatriation ? Allez, coiffez vos diadèmes, les Lady Di de l’expat, c’est vous !

Dépoussiérer le statut d’épouse

Qu’est-ce qui nous fait plus bondir que d’être la femme de ? Comme Lady Di a refusé de se cantonner à son unique rôle d’épouse, nous ne sommes pas des femmes d’expat. Nous vivons notre propre expatriation, avec nos envies, nos expériences, nos joies et nos frustrations. Nous, femmes expatriées, savons nous définir par nos propres actions.

Et que dire de celles qui embarquent homme, enfants et bagages pour travailler à l’autre bout du monde ? Elles ébranlent les statistiques et les stéréotypes. Comme Lady Di a su moderniser la monarchie.

Maman poule

Diana s’est consacrée avec enthousiasme à l’éducation de ses deux petits princes. Tout en leur procurant une vie aussi normale que possible. Comme nous quoi !

Parce qu’on est super contentes de leur offrir des vies de rêves, à nos petits expats. De leur donner accès à des cultures différentes, de les voir s’ouvrir aux autres et parler plusieurs langues. Mais qu’ils doivent quand même faire leur lit et participer aux tâches ménagères. Parce qu’être une Maman poule ne signifie pas tout leur offrir sur un plateau d’argent.

Mais bon, la nanny, la maid, l’empregada, la baba, etc. va nous manquer une fois rentrés en France…

Citoyenne du monde

Lady Di a voyagé dans le monde entier pour représenter la couronne britannique ? Nous avons aussi épinglé pas mal de pays sur le planisphère de nos voyages. Entre nos expats et les vacances, la France voyage à travers nous. Les princesses de la classe éco, les archiduchesses du vol de 12h avec un bébé, les altesses royales des voyages hors de sentiers battus, c’est nous !

De la classe et du glamour

Lady Di a toujours accordé beaucoup d’importance à son look. Avant Facebook, Twitter et Instagram, elle s’est servie de son look pour dynamiter les codes de la monarchie.

Nous, en tant que femmes françaises, nous avons de toute façon la classe internationale non ? Puisque la femme française est la sirène des temps modernes.

En plus, comme la mode est à l’ethnique, nos petits ajouts d’artisanat local ne font qu’enluminer notre super look de Lady Di de l’expat. Après tout, la blouse roumaine avait même été reprise par Yves Saint Laurent !

Princesse rebelle

Diana a toujours choisi de vivre comme elle l’entendait. Au plus loin possible du protocole. Que faisons-nous d’autre quand nous ne nous laissons pas enfermer dans les stéréotypes de la femme expatriée ? Oui nous aimons prendre un verre avec les copines au café, profiter de la piscine et faire du shopping.

Mais comme Lady Di soutenait des causes humanitaires, nous nous investissons aussi dans les pays où nous vivons. Nous y avons des projets. Nous sommes bénévoles dans des associations locales. Voire, nous y travaillons. Certes, nous n’avons pas autant de pouvoir que cette princesse mythique qui a réussi à faire interdire les mines antipersonnel. Mais nous apportons notre petite pierre, précieuse, au grand chantier du monde.

Vous voyez bien, maintenant, que nous sommes les Lady Di de l’expat ! Seul le Prince Charles n’appelle pas la comparaison. Notre chéri-bibi, sans Camilla, nous va très bien comme ça 😉

FemmExpat vous recommande de lire aussi :

Les premiers jours du reste de ma vie – Part I

Les premiers jours du reste de ma vie – Part II


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !