Connexion en tant que membre

Les billets d'humeur Ma vie en expatriation Psycho

Téléphone portable, mon ami, mon amour

Ajouter à mes favoris

Téléphone portable, mon ami, mon amour« Où est mon portable ? » « Quelqu’un n’aurait pas vu mon téléphone ? » « I can’t find my mobile ! » A la non-découverte dans les deux minutes de son téléphone portable, on se transforme en mère qui aurait perdu son enfant dans un centre commercial. Panique, cris, remue-ménage, panique à bord… Téléphone portable, mon ami, mon amour. Mais pourquoi ce petit appareil déclenche-t-il chez nous de telles réactions ?

Notre téléphone portable est toute notre vie

Un peu comme nos enfants, cet appareil est toute notre vie. Il reste collé à notre main, ou stocké dans notre poche. Il a son espace dans notre sac à main et dort quelquefois à côté de nous. Une séparation de deux jours pour oubli quelque part et notre vie s’en trouve dévastée. Comme me le disait une copine, on se sent « à poil » !

On ne peut plus téléphoner, ni échanger sur WhatsApp, poster sur Instagram, voir la météo, consulter son compte en banque, commander sur Amazon, faire son marché, lire ses mails, envoyer des textos, lire ceux des autres et jouer à Candy Crush. Plus de GPS, plus de photos à montrer ou à prendre, c’est une vraie traversée du désert.

Dès qu’on retrouve son objet du désir, les déluges de message stockés dans les différents serveurs affluent comme des abeilles sur un pot de miel. On s’en regorge, on répond, on envoie. Enfin la vie peut reprendre son cours normal !

On parle de tonnes d’addictions comme la clope, l’alcool, l’ordi. Mais le téléphone, on n’en parle pas. Or étudions notre comportement quand nous sommes en manque…  C'est pas toujours beau à voir !!!! 

Notre téléphone portable contient toute notre vie

Quand on y réfléchit, surtout à notre époque où nos législateurs sont accros à la protection de nos données personnelles (voir le RGPD !), notre téléphone regorge de ces fameuses données. Pas seulement les nôtres, mais celle des autres aussi.

Toute notre vie est dedans. Des informations, des contacts, noms, adresses, etc.  Des photos de tout le monde, la famille de A à Z (avec tous les endroits où nous sommes passés !), des copains etc.

Tous nous appartenons à des réseaux sociaux : Facebook, LinkedIn, Instagram…  Et j’en oublie. Nous gardons les informations sur des vols que nous avons pris, nos rendez-vous médicaux (voire des informations médicales), des virements bancaires. Nous y trouvons toutes nos habitudes de vie : nos applications shopping, running, meditating, playing, etc.

En fait cette petite chose sait tout sur nous. Alors, est-ce aussi pour cela que quand on perd l’objet, notre vie ne tient plus qu’à un fil ?

A l’aide de notre téléphone portable, nous racontons toute notre vie… et celle des autres !

Le mieux du mieux, c’est quand nous utilisons l’appareil pour recevoir et donner des appels. Car là ce peut être dans un lieu public. Je me souviens avoir été très récemment témoin à l’insu de mon plein gré, dans un aéroport, dans la file en attendant d’embarquer, d’une conversation d’une femme (assez genre expat) qui parlait avec une copine. Et on savait tout sur l’emploi du temps de ses enfants. A quelle heure et où ils se trouveraient, sa fille qui rentrerait seule de la danse et par où elle passerait. Mais aussi où trouver la clé de sa maison. Et pour finir, cerise sur le gâteau, on a pu entendre tous les détails de la vie d’une autre amie, avec son prénom. Elle devrait se rendre à une convocation du juge, car en instance de divorce, son mari, prénom, blablablabla….

Oops. J’ai plaint ladite copine dont la vie était étalée de la salle d’embarquement jusque dans l’avion…

Alors, téléphone portable, mon ami, mon amour, toi et moi on ne se quitte plus. Mais finalement, c’est bien aussi de savoir faire une pause.

— Heu Maité, tu n’aurais pas vu mon portable ?
— Non, mais si tu veux je peux l’appeler.
— Merci mais M…. ! Il est en silencieux.

No comment.

Sabine

Sabine David, directrice du Pôle Expat Network, Expat CommunicationSabine David a fondé Expat Communcation avec sa complice d'expatriation, Corinne, et a créé femmexpat.com . Aujourd'hui, Sabine conseille le pôle Network d'Expat Communication qui regroupe notamment femmexpat et expat value. Et elle voyage beaucoup pour voir sa famille all over the world !

sabine.david@femmexpat.com

 

 

Femmexpat vous recommande de lire aussi :

L’entre-deux de l’expat…Quand ça sent la fin mais que rien ne vient
33 raisons d’aller vivre au moins une fois à l’étranger
Lost in translation – Quand l’expatriation coupe les ailes des « brave, brave girls »


1heure pour faire le point

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

1heure pour faire le point