Connexion en tant que membre

Actualités Expat Coaching Ma vie en expatriation Rendez-vous des expats confinés

Expats : vos atouts pour faire face à la crise


Expats-mieux-armes-prets-a-faire-face-UNE femmexpat 559x520-4Quand je vois la panique qui s’empare de la France ces jours-ci et que je recueille en parallèle des témoignages d’expats ou ex-expats, je réalise que ceux-ci sont mieux armés pour faire face à cette crise.

FemmExpat, voici un petit inventaire de vos forces en ces temps chaotiques...

 

Vous avez un regard différent sur le monde qui vous entoure

Le bizarre et l'insolite dans votre quotidien d’expatrié, vous en connaissez un rayon. Vous lisez le monde qui vous entoure à différents niveaux. A l’heure où chacun y va de son info catastrophe, votre œil aiguisé peut aussi voir les petites attentions qui changent tout.

Comme Maëlle, expat à Madrid, en opération commando au supermarché. Au milieu des rayons dévalisés, elle ne croise que peu de regards, les gens sont concentrés sur leurs achats. Elle a l’air d’être la seule à remarquer l’employé qui désinfecte les poignets des caddies en sifflotant et lui sourit.

« Ça réconforte un sourire par ces temps-ci, lui dit-il » « Ça fait du bien ce joyeux sifflotement ! » lui répond-t-elle

Vous avez déjà été confronté à l’incertitude, en attente d’un visa, d’un permis de travail, vécu une séparation géographique ou été confronté à un retour soudain. Vous avez appris à lâcher prise. Et à vous concentrer sur le moment présent.

Comme Francesca, italienne expat en France, en voyage professionnel dans son pays lorsque le confinement a été annoncé. Elle est coincée là-bas pendant au moins 3 semaines. Ses enfants sont en France avec son mari. C’est très dur, dit-elle.

« Ce qui m’aide, c’est le paysage de ma campagne italienne à couper le souffle. C’est fou comme ça m’apaise »

 

Vous vous êtes déconnectée des médias 

Vivre loin de son pays natal, c’est prendre de la distance par rapport à l’actualité. Même si c’est un challenge en ce moment, vous connaissez les bienfaits de la déconnexion.

« Non seulement je n’allume ni la télé ni la radio mais je ne regarde mes notifications WhatsApp que 2 fois par jour, sinon, je ne pense qu’à ça ! » me confie Marie.

 

Vous avez créé un cocon familial

L’idée de vous retrouver confinée avec vos enfants ne vous fait pas peur.

Cécile témoigne :

« Quand je me suis retrouvée à la maison en expatriation, ma fille et moi avions une relation très tendue. Malgré tout, en quelques semaines, le rapport entre nous a changé. J’ai été admirative de son adaptation rapide et l’ai ainsi regardée sous un jour nouveau. De son côté, elle a trouvé en moi une écoute attentive quand ça n’allait pas fort. Rentrées depuis aujourd’hui 3 ans, on a gardé une belle complicité. »

Mais le plus important, vous savez que les moments les plus difficiles de l’expatriation vous ont rendue plus forte, qu’ils ont été des opportunités de prises de conscience et de leçons de vie. Alors vous prenez cette crise du coronavirus comme une expérience de plus à vivre, avec à la clé, forcément quelque chose de positif.

Comme le dit Alice, 13 ans :

« On vit une période historique, je pourrai raconter ça à mes enfants ! ».

 

N’oublions pas chères amies expats, d’utiliser ces belles ressources. Même si nous ne sommes pas maîtres de notre destin en ce moment, nous avons toujours la main sur notre manière de réagir. Se protéger des infos plombantes, choisir de voir le positif, prendre soin des siens. Voici nos objectifs pour les jours à venir qui rendront l’expérience moins pesante.

 

juliettepotinJuliette Potin

Coach professionnelle certifiée de la Coach Academy d'Expat Communication et praticienne PNL, Juliette a également été manager dans l’industrie pendant 14 ans. Elle est spécialisée dans l'accompagnement des conjoints, au départ et au retour d’expatriation, en individuel, en groupe, et avec le Job Booster Cocoon. Sa passion: Faire de la fragilité une force, et de l’inconfort un moteur.
 

 

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 

FemmExpat vous recommande aussi :

Le rendez-vous des expats confinés :

Des podcasts plutôt que des écrans pour nos enfants

Je vous écris depuis Pékin : tenez bon !


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !