Connexion en tant que membre

Leadership Vie pro

4 pistes pour utiliser l’Ikigaï dans votre vie professionnelle


Ikigai-4-pistesIkigaï. On trouve aujourd’hui ce terme japonais un peu partout, dans les magazines féminins, sur les blogs de développement personnel, et dans les programmes de coaching. Qu’est-ce que c’est ? En quoi peut-il être bénéfique pour notre vie professionnelle ?

Nous avons posé la question à Juliette Potin, coach de la Coach Academy d’Expat Communication, installée à Lyon.

 

Qu’est-ce que l’Ikigaï ?

En japonais, IKI signifie VIE et GAI signifie VALEUR.

L’ikigaï est donc ce qui donne de la valeur à votre vie, ce qui fait que votre vie vaut la peine d’être vécue. J’aime bien dire que c’est ce qui vous fait vous lever le matin. Il serait l’un des critères de longévité centenaire des habitants japonais de l’île d’Okinawa. Il rajouterait même 7 ans d’espérance de vie !

 

Comment trouver son Ikigaï ?

D’après les théoriciens de cette méthode d’introspection, l’Ikigaï serait le dénominateur commun des réponses que l’on donne à ces 4 questions :

  • Qu’est-ce que j’aime ? Quels sont les sujets qui m’attirent ?atelier trouver son ikigai
  • Quels sont mes talents ? C’est-à-dire qu’est-ce que je fais facilement, sans effort ?
  • Pourquoi puis-je être payé(e) ? Pour quoi souhaiterais-je être reconnu(e) comme ayant de la valeur ?
  • Quels sont selon moi les besoins du monde qui m’entoure ? Mais aussi quelle cause me donne envie d’agir ?

 

Formuler son ikigaï est souvent un processus long et itératif qui peut être grandement facilité avec l’aide d’un coach.

> Lire aussi Le coaching pour les expatriés est-ce vraiment efficace ?

Parce que l’ikigaï est déjà en vous, il guide vos choix sans que vous n’en ayez conscience. Lorsque vous formulez votre ikigaï, vous pouvez avoir un mouvement de recul ou être déçu parce qu’il vous semble trop familier. Si vous êtes seul(e) à ce moment-là, vous balaierez l’idée.

Accompagné(e) par un coach, celui-ci vous aidera à creuser et à poser un regard différent sur ce que vous avez trouvé.

Comme cette femme qui me disait :

Tout le monde me dit depuis toujours que je suis faite pour enseigner. Mais comme c’est le métier de mes parents, je rejetais fortement cette idée jusqu’à maintenant… Aujourd’hui, je réalise que c’est bien là, et que c’est cohérent, alors je vais le reconsidérer !

 

Dans quels cas utiliser l'Ikigaï dans sa vie professionnelle ?

  1. Se reconvertir

l’Ikigaï est très pertinent pour tous ceux qui cherchent leur voie, qui cherchent un job en cohérence avec leurs valeurs, dans lequel ils pourront pleinement s’épanouir.

Plutôt que de partir traditionnellement de ses compétences et de les matcher avec les annonces que l’on voit défiler sur Linkedin en vue de trouver LE job qui nous correspond, on va en définir l’essence, un mot ou une phrase qui fera sens pour nous et nous servira de boussole.

 

  1. Trouver de la cohérence dans son parcours pro

Quel est le sens de ce que je fais ? Suis-je bien à ma place ? J’ai l’impression que mon parcours est décousu, je n’arrive pas à le vendre à un recruteur, car je le trouve incohérent.

A toutes ces questions, l’Ikigaï donne des réponses.

Mon conseil : Ne cherchez pas un métier, mais envisagez votre ikigaï comme un verbe !

Faites le lien entre toutes les activités que vous avez exercées et celles qui vous font envie. Quel est votre verbe ? Avec un même verbe, on peut explorer différentes carrières : on peut fédérer les gens en travaillant dans l’événementiel mais aussi en étant manager d’une équipe, quel que soit le secteur. Ou encore professeur fédérant ses élèves autour d’un projet.

 

  1. Se remotiver dans son job ou sa vie actuelle

Vous avez un bon job mais vous manquez de motivation ? Vous n’avez pas cette petite étincelle de joie avant d’allumer votre ordinateur ? En verbalisant votre ikigaï, vous identifierez ce qui vous manque et pourrez rajouter le ou les ingrédients qui rendront votre poste actuel attractif. L’ikigaï n’impose pas de remettre en question toute sa vie professionnelle et c’est aussi pour cela qu’il rencontre autant de succès.

Cette reconnexion à ce qui est essentiel pour soi peut également être très éclairant pour beaucoup de conjoints suiveurs expat. La quête d’un job juste parce qu’il le faut peut en effet engendrer beaucoup de frustrations. Alors que prendre le temps d’étudier ses aspirations profondes peut amener plus naturellement à d’autres idées : formation, entrepreneuriat, bénévolat, etc.

 

  1. Valider son idée de business ou son produit idéal

Vous êtes entrepreneur ? Pourquoi ne pas appliquer le concept de l’ikigaï à votre concept ou votre produit en vous posant les 4 questions de l’ikigaï ?

Est-ce que j’aime vraiment ce produit ou service ? Ai-je les compétences ou dois-je aller les chercher ? Est-ce que mes prospects paieraient pour ce produit ou service ? Ce produit contribue-t-il à un monde meilleur ?

 

Juliette Potin IkigaïJuliette Potin 
Coach professionnelle certifiée de la Coach Academy d'Expat Communication et praticienne PNL, Juliette a également été manager dans l’industrie pendant 14 ans. Elle est spécialisée dans l'accompagnement des conjoints, au départ et au retour d’expatriation, en individuel, en groupe, et avec le Job Booster Cocoon.

 

 

 

Nous pouvons vous aider à formuler votre ikigaï !

 
> Rejoignez nos ateliers dédiés (gratuit - sur inscription) - animés par les coachs certifiées de la Coach Academy d'Expat Communication

Consultez ici l'agenda complet de nos ateliers et webinaires

> Découvrez la Coach Academy d'Expat Communication. Des  coachs sélectionnés, formés et qui travaillent en équipe pour proposer les programmes les plus adaptés pour les expatriés.

Notre expérience de coaching à distance par visioconférence nous permet d'être immédiatement opérationnels. Une plateforme digitale permet à tous nos coachés d'accéder à des ressources à distance. Un véritable atout en cette période de pandémie.

 

 Prendre rendez-vous pour une séance découverte gratuite.

bannière -seance-decouverte-coaching-728x90

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 

FemmExpat vous conseille également : 

5 contre-vérités sur le coaching

La femme expatriée et le syndrome de l'imposteur...

Les 3 bonnes (ou mauvaises) raisons de rechercher un projet pro

En expat, je passe à l'acte !


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Femmexpat Conférences en ligne

Nos derniers articles !