Connexion en tant que membre

Canada Expat de la semaine Ma destination Montréal

S’expatrier au Québec, l’expérience d’Amélie

Ajouter à mes favoris

S’expatrier au Québec, l’expérience d’AmélieAmélie et sa famille viennent tout juste de s'expatrier au Québec. Ils partagent leur expérience sur un blog, On n'oublie pas doudou. Pour FemmExpat, Amélie (Mélie pour les intimes) a bien voulu nous raconter son histoire et celui de leur blog.

Bonjour, je m’appelle Amélie !

Je viens d'avoir 28 ans. Notre petite famille a récemment déménagé à Montréal, Québec, Canada ! Je suis mariée à Joan. Il a eu son visa Jeune Professionnel qui nous a permis de réaliser un de nos rêves, celui de nous expatrier. Nous avons deux enfants, Nolan, trois ans, le plus grand, et Owen, un an déjà. Le temps file à une vitesse…

J’ai une formation en Métier de l’Enseignement de l’Education et de la Formation, que je ne peux malheureusement pas mettre en pratique actuellement au Québec avec mon visa ouvert. Je ne peux pas travailler avec des enfants avec un visa ouvert. On verra lorsqu’on aura fait la demande de résidence permanente.

Partir vivre à l'étranger, un rêve.

J’ai eu la chance de pouvoir beaucoup voyager avec mes parents pendant toute mon enfance. Par conséquent partir vivre à l’étranger a toujours été un rêve. Il est question de rencontrer d’autres gens, d’autres cultures. Surtout maintenant avec les enfants, même s’ils sont actuellement trop petits pour comprendre que nous ne vivons plus dans le même pays. Je veux leur donner l’opportunité de s’ouvrir sur le monde et d’apprendre le plus possible des autres. 

Nous voulions partir loin. Car tant qu’à faire, si nous voulons partir autant partir partir ^^

Dans un premier temps nous visions les USA. Nous avons de très bons souvenirs de nos voyages là-bas, de la culture et des gens qui ont toujours été très accueillants avec nous, peu importe l’état dans lequel nous nous trouvions. Après plusieurs entretiens passés par mon mari, cela s’est avéré un peu plus dur que prévu. 

S’expatrier au Québec, l’expérience d’Amélie
Amélie et Joan
Se laisser tenter par le Québec.

Par la suite il a repris contact via LinkedIn avec un de ses amis d’enfance actuellement à Montréal. Nous lui avons parlé plusieurs fois par Skype et autant dire qu’il nous a vendu du rêve. Son discours était clair. « Venez au Québec, vous ne voudrez plus jamais repartir ! » A l’origine nous voulions un pays anglophone pour travailler notre anglais. Mais l’idée de nous trouver dans un pays où l’on parle français aussi bien qu’anglais était un plus. Et puis, il s’agit toujours du continent américain !

La valse des papiers administratifs.

A travers plusieurs contacts mon mari a décidé de passer des entretiens à Montréal. Ce qui s’est avéré payant ! Puisqu’il a décroché un travail. Le rêve et la paperasse ont commencé. Il a fallu attendre l’ouverture de l’Expérience International Canada, et l’ouverture des rondes qui ont commencées plus tard que prévu. L’attente était très stressante.

Nous avions tous nos papiers prêts depuis un moment. Aussitôt l’invitation reçue, nous avons envoyé nos documents. Nous étions très stressés mais deux jours après nous avions notre lettre d’intention (danse de la joie !).

Nous avons réuni tous les papiers pour passer la douane. Alors nous avons fait un premier voyage à Montréal pour obtenir notre visa et trouver notre logement. Nous sommes ensuite retournés en France pour récupérer nos enfants et dire au revoir à nos amis et notre famille.

Le départ, entre doute et excitation.

Nous étions très excités de savoir que nous allions enfin partir après tout ce temps ! Même si persistait toujours le doute à l’idée de partir ainsi à l’aventure. Surtout qu’avec des enfants, il faut sécuriser les choses. Si nous n’avions été que tous les deux, les choses se seraient certainement passées différemment.

Bien sûr la famille nous manque déjà. Surtout que j’avais l’habitude de voir ma sœur plusieurs fois par semaine, ainsi que ma maman très souvent. Heureusement nous sommes à une époque où la technologie nous permet de rester en contact très facilement. Il faut juste prendre en compte le décalage horaire… 😉 

Pour le moment, de mon côté, je suis avec les enfants ! La garde ici est très compliquée lorsque nous sommes résidents temporaires. Et ils n’ont pas l’âge d’aller à l’école pour le moment. Ici l’école commence à cinq ans et non à trois ans comme en France. Nous profitons de la neige.

Mon mari quant à lui est très heureux dans son nouveau travail. Certes nous n’avons pas encore assez de recul pour le moment, mais le Québec nous plait beaucoup. Les gens sont très gentils, et la qualité de vie est très agréable. 

Un blog pour donner des nouvelles et aider les autres.

Mon mari et moi avons lancé le blog On n'oublie pas doudou pour plusieurs raisons. Il n’est pas question de devenir un blog de référence et de compter les followers. Nous voulons avant tout donner des nouvelles à notre famille et nos amis. Et si nous pouvons aider d’autres personnes voulant s’expatrier au Canada ou ailleurs, nous sommes ravis de pouvoir les aider.

Nous avons toujours fait beaucoup de recherche sur internet pour y parvenir à nous expatrier. Or nous avons toujours eu beaucoup de mal à trouver des informations. Il fallait parcourir beaucoup de sites différents, certains même qui se contredisaient. Nous essayons donc d’éclairer le plus possible ceux qui pourraient nous suivre !

Par exemple, nous y regroupons nos démarches pour s’expatrier à travers le Programme Expérience Canada, mais aussi notre nouvelle vie au Québec, notre vie de parents, nos activités, etc. Nous avons plein d’idées pour le blog mais cela prend du temps. Nous attendons d’être complètement installés pour y consacrer plus de temps. Pour le moment notre esprit est un peu ailleurs. Il y a tellement de chose à faire pour être complètement installés !

Le petit plus pour nous, c’est que le blog nous laisse un souvenir de tout ce que nous avons fait pour arriver au Québec, et de ce que nous allons vivre comme expériences. Oui on se rend compte que ça y est ! Nous sommes au Québec ! Nous avons réussi !!

Prochaine étape, trouver un travail.

Personnellement j’attends de pouvoir mettre les enfants en garde pour pouvoir encore plus profiter de mon expérience québécoise ! Je voudrais qu’ils se fassent de nouveaux amis, surtout que mon plus grand a dit au revoir aux siens en France, avec qui il étaient depuis ses sept mois. Il est très important pour eux qu’ils rencontrent d’autres enfants. Nous allons aussi les inscrire à des activités. 

Et cela me permettra à mon tour de trouver du travail. Autre qu’avec des enfants comme je l’ai dit précédemment. Mais cela ne me dérange pas, je suis là pour l’expérience et l’aventure ! J’ai hâte de pouvoir m’y mettre. 

Tenter l'expatriation et ne rien regretter.

Pour finir je dirais qu’il ne faut pas hésiter à se lancer dans un projet d'expatriation. Même si nous avons peur de l’échec, ou que finalement notre pays d’origine nous manque. Le retour en arrière est toujours possible !

Il y a beaucoup de personnes qui disent « j’aimerais » mais qui n’agissent pas. Nous ne voulions pas faire partie de la catégorie qui se retourne sur sa vie en se disant qu’ils ont raté une opportunité. Si on rate, on rate, et alors ? On passe à autre chose. Mais au moins on n’a aucun regret. 

Apprécier les différences.

Le Québec est un état très beau (j’y avais en plus déjà passé plusieurs vacances). Il y a plein de choses à voir et à faire. Et les saisons permettent plein d’activités différentes.

Attention cependant, bien qu’on y parle français, le Québec n’est pas la France ! Il ne faut pas faire de comparaison constamment (même si c’est difficile), sinon on aurait envie de dire « si tu n’es pas content rentre chez toi » 😉 Comme dans n’importe quel pays où l’on va, il faut respecter la culture et les gens. Ils ont tellement de choses à nous apprendre sur leur culture et leur mode de vie ! Personnellement nous ne voulons pas rester entre Français. Même s’il y a énormément de Français au Canada en général. Sinon autant rester en France. Nous voulons rencontrer des Québécois et apprendre les uns des autres. 

Ce qui nous manque actuellement, hormis notre famille, ce sont les produits français ! Nous sommes habitués au fromage, au pain et à tout ce qui fait le cliché de la France. Mais nous goûtons à tous les produits locaux. C’est aussi ça l’expérience québécoise, la gastronomie ! D’autant que c’est délicieux.

L'expat ? Une expérience à vivre !

Pour résumer, l’expatriation est pour nous une ouverture sur d’autres culture, mode de vie, façon de faire, de penser, gastronomie, activités, climat… Une expérience dont nous espérons sortir grandis. 

Et vous pouvez bien sûr suivre tout cela, et ce qu’il nous arrivera sur le blog. Plein de projets nous avons ! 🙂

S’expatrier au Québec, l’expérience d’AmélieAmélie

On n'oublie pas doudou

 


VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nous suivre