Connexion en tant que membre

Le Couple Préparer son couple

Enquête couples expats : Bravo chéri(e), c’était le bon choix !


Enquête couples expats : Bravo chéri(e), c’était le bon choix !L’expatriation, c’est bon pour le moral ! C’est ce que montre la deuxième vague de la grande enquête Expat Communication sur le couple et l’expatriation. A laquelle beaucoup d’entre vous ont d'ailleurs répondu. Et nous vous en remercions du fond du cœur ! Petit cadeau estival, voici les réponses les plus saillantes.

L'enquête a été menée en français et en anglais, entre octobre 2016 et janvier 2017, par mail et sur les réseaux sociaux sous contrôle universitaire. 2962 réponses ont été collectées et analysées.

1- Des expats heureux

7,5 sur 10 ! C’est la note moyenne que les expatriés donnent à leur expatriation. Voilà qui fait plaisir en ces mois estivaux où on prend du recul sur nos vies d’expat Et 81% des expats ont l’intention de rester au moins pendant toute la période prévue. 

Voir l’infographie complète ici.

2- L’expatriation est bonne pour les relations

L’enquête le confirme, l’expatriation est globalement bonne pour les couples. Sur le nombre de divorces en expat, voici une saine remise en question. La note moyenne des relations en couple en expatriation est de 7,7 sur 10. Quant aux relations en famille, on monte carrément à 8,4. L’expatriation, ça secoue, parfois même terriblement. Mais en général, ça rapproche !

3- Les enfants, grands gagnants de l’expatriation

Le plébiscite absolu, c’est pour les enfants (ce sont les parents qui parlent). 89% des parents estiment que les enfants aiment leur vie à l’étranger. Et 95% considèrent que la vie à l’étranger enrichit la vie de leurs enfants.

Pour en savoir plus sur l’expat et les enfants, voir l’infographie complète ici.

4- Des collaborateurs très satisfaits de leur carrière

Les expatriés sont de gros bosseurs (46% se décrivent comme de gros travailleurs). Mais ça vaut le coup. En effet, 60% d'entre eux estiment que leur expatriation est une promotion, ou une avancée significative pour leur carrière. Le risque et le travail, ça paye. La fortune sourit aux audacieux ! En général... Car la règle n'est pas absolue.

Pour en savoir plus sur l’expat et les collaborateurs, voir l’infographie complète ici.

5- Pour les conjoints, vive l’expat ! Sauf pour la carrière...

Un tiers des conjoints estiment s’être fortement sacrifiés professionnellement. 28% considèrent que l’expatriation a amené une nette régression professionnelle. Avant de partir, ils étaient 74% à travailler à temps complet. En expatriation, ils ne sont plus que 46% à travailler, toutes durées confondues. 45% en profitent pour se reconvertir. 30% seulement ne souhaitent pas travailler. Pour beaucoup, c’est donc l’occasion d’un profond réajustement de vie, pas toujours facile à vivre. Mais souvent très riche, a-posteriori.

Pour en savoir plus sur l’expat et les conjoints, voir l’infographie complète ici. et trouvez encore plus d’analyses sur le site dédié à la carrière des conjoints ExpatValue.

6- Langue, culture, ouverture... L’expat, ça fait grandir !

83% des expatriés sont complètement d’accord avec l’idée : « Vivre à l'étranger m'a permis de mieux comprendre d'autres cultures ». Et 75% valident « Du fait de mon séjour à l'étranger, je suis plus ouvert(e) d'esprit ». Mais, tout cela ne se fait pas sans effort ! Pour 83% des expatriés, « Vivre à l'étranger a amélioré ma capacité à faire face à des situations inhabituelles ». C’est un euphémisme !

7- La principale inquiétude, finalement, c’est le retour !

Enfin la preuve que l’expatriation vaut le coup, c’est que la principale inquiétude des expatriés est le retour. A ce sujet, 43% des répondants sont très, voire extrêmement, inquiets. Bien loin devant la pollution (23%), la santé (18%) et le coût de la vie (18%).

Alors, Chéri(e ), on s’expatrie ? Ca vaut le coup, non ?

Pour consulter l'ensemble des résultats de l’enquête, voir toutes les infographies ici.

Alix

Alix Carnot - Expat CommunicationAlix Carnot est directrice du pôle Expat Intelligence chez Expat Communication, l’éditeur de femmexpat et auteur du livre Chéri(e ), on s’expatrie (Eyrolles 2016).

L’enquête Expat Communication 2017 a été pilotée par Marie-Alix d’Hausen, avec un coup de main précieux de Françoise Maetz. Et l’infographie réalisée par Jessy Rohayem, toutes trois de retour d’expatriation. Chapeau les femmes expats !

Et si vous faites partie des 43% d’expatriés très inquiets de leur retour, Expat Communication vous attend pour des cafés retour, à Paris et maintenant aussi en province. Le retour, ça peut être super aussi !


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !