Connexion en tant que membre

Ma vie en expatriation Vie d'expat Voyages

Ma femme est partie en vacances !


MA FEMME EST EN VACANCES ARTJe me présente : je m’appelle Maxime. Mon chien, lui s’appelle Monsieur. Ma femme est partie... temporairement... avec les nains.

Tout étant question d’organisation, nous sommes, Monsieur et moi, bien décidés à ne pas nous laisser abattre.

 

J+1

Ménage, courses, bouffe, tout est calibré au poil près pour nous laisser un max de temps libre. Entre nous, je ne comprends pas pourquoi Germaine en fait tout un plat de ses tâches quotidiennes ?

Le premier soir, Monsieur et moi, nous nous installons sur le canapé devant le "TV set" comme des pachas. Lumière tamisée : hors d’œuvre en entrée, chacun un tournedos avec pommes de terre rissolées à la graisse d’oie, croutes de fromage pour lui, cognac pour moi, le tout sur un joli plateau. Mon Dieu qu’on est bien ! Monsieur acquiesce.

 

J+2

Certes notre soirée entre hommes était divine mais j’ai un vague doute sur mon organisation. Chacun trois assiettes, soit six voilà qui fait beaucoup à laver pour un seul homme. Si on compte le petit dèj : notre bol respectif de céréales, théière et tasse, le verre de jus de fruit pour moi et la poêle pour nos œufs, tout ne rentre pas dans l’évier et sur mon front il n’y a pas écrit « machine à laver la vaisselle ! ». Avec le chien, on se comprend !

Germaine-Pol Pot a noté sur un Post-it sur le frigo : « Nettoyer les poils dans la salle de bain et l’aspirateur ce n’est pas fait pour les chiens ! ». Rien compris à ces oukases : Monsieur ne va jamais dans la salle de bain et mon fidèle compagnon n’a jamais revendiqué la propriété de cet instrument ; il est comme moi il en a peur dès qu’on l’allume ?!?!?!?

 

J+3

Il va sérieusement falloir faire un focus sur le mode opératoire : les tâches domestiques mordent trop sur le temps libre. Hiérarchiser les priorités.
Monsieur porte maintenant des chaussettes quand il rentre dans la maison pour ne pas salir.

Le problème du ménage est partiellement résolu : la chambre parentale est fermée à double tour ce qui m’évite de m’allonger sur le lit, donc d’avoir à le faire. Le canapé du salon fera l’affaire.
Monsieur-le-chien s’empâte donc, on en vient au régime boîtes pour lui et plats surgelés pour moi. Il remue moins la queue, on en est tous là...
Je me fais la réflexion suivante : comment une activité aussi basique que préparer un repas peut-elle faire autant de dégâts ?

 

J+4

Plus d’oreiller, ni de couverture sur le canapé donc plus d’acariens, c’est plus sain et il n’y a pas à les plier le matin.
Le problème du ménage est définitivement résolu : je ferme la salle de bain et ferai mes ablutions dans la cuisine. J’arrête d’agresser ma peau et ne me rase plus. Je gagne un temps précieux.
J’ai remarqué que, quand je sers une boîte à la bête, ça fait toujours un bol à laver, on passe aux croquettes. Il en a mis partout autour de sa gamelle en mesure de rétorsion. J’ai engueulé Monsieur, je ne suis pas sa bonne non plus !... c’est marrant ça me rappelle quelques chose...

 

J+5

Mes dents se déchaussent, j’ai le teint bileux mais aller au marché c’est lourd et ça fait mal... au dos, surtout depuis que je dors sur le canapé.
J’ai résolu le problème du déjeuner : je me lève à 14 heures, clever n’est-il pas ?

J’ai réfléchi pendant mes longues heures à l’horizontal. La Glue et moi reviendront aux valeurs essentielles, le reste (se laver et laver la vaisselle, aspirateur) superfétatoire ! Plus de casseroles, verres, assiettes, uniquement des mets en barquette. Si c’est bon pour la planète, c’est bon pour moi. Le sac de croquettes est béant dans le garage et Monsieur se nourrit quand son estomac lui parle. C’est le food dating. Je lui tiens compagnie, ça tombe bien l’évier déborde de vaisselle et les pellicules de plastique des barquettes bouchent l’évacuation... à moins que ce ne soit les nouilles.

 

J+6

Comme je n’ai plus de chemise, celle de mon pyjama fera l’affaire. Pol Pot-Staline m’a envoyé un mail pour savoir si j’avais passé la tondeuse. Cette fille est exaspérante ! Le frigo est vide mais, pour finir, les croquettes c’est pas mauvais non plus. Je vais avoir le poil brillant, c’est la pub qui le dit et ça tombe bien j’en ai... plein le menton.

 

J+7

Malaise, gros malaise ! Outre le scorbut et les crampes d’estomac Pol Pot a téléphoné, sournoise, pour demander si j’avais réparé l’alarme. Rigolade, énorme et hystérique rigolade, comme si j’avais le temps !
Mais ce matin nous avons eu une révélation, Monsieur et moi, en voyant à la TV notre nouvel ami Rooney de Mac Do. Il nous a fait savoir que chez lui, il y a plein de trucs verts qu’on appelle salade je crois, de la viande et du pain frais et pas de vaisselle, JAMAIS de vaisselle !!!!

On y a couru en jappant d’extase. Mes nains ont raison : y a rien de meilleur, faut que je le dise à Germaine, je suis sûr qu’elle n’y a jamais pensé !!!!

 

 

Femmexpat vous conseille de lire :

Si les valises de l’expat m’étaient contées !

Noël loin de sa base

Les tics et les tocs de l’été

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !