Connexion en tant que membre

Le Couple Psycho

Je rentre seule de notre expatriation


rentrer seule expatriationJe rentre seule

Il était mon Dieu qui fait pleuvoir.
Il est l’homme qui me fait pleurer.

Quand l’exotisme et la jeunesse ont frappé à son cœur naïf, ses mots à mon endroit sont devenus mes maux. J’ai tenté de comprendre, de lui faire comprendre, j’ai espéré, j’ai lutté, j’ai abandonné. Par dignité de ce qui avait été « nous ».

Alors,  J’ai fait mien ce proverbe: «  la vague ne lutte pas contre la mer. ».

Je me refuse à culpabiliser. Je refuse ses « si tu avais été», je suis sourde à ses remords. Tout au plus, je suis responsable de ma cécité amoureuse. Nous avons grandi ensemble de pays en découvertes, d’enfants en enfants. Nous ne vieillirons pas ensemble.

Il a toujours aimé les filles des îles, au caractère sauvage. La mienne était grise et neigeuse, elle forme des hommes et des femmes rudes à la tourmente, qui résistent, debout, aux vents mauvais. Aujourd’hui, je sais la force de mes racines.

Il se réchauffe à d’autres soleils, plus ardents. Plus jeunes aussi. Je ne leur en veux pas. Je suis triste, triste, triste. Autant de fois triste que les enfants que nous avons eu ensemble.

Ensemble, un mot qui ne se déclinera plus au présent ni au futur, mais Dieu qu’il a été beau au passé. Dix neuf années de bonheur c’est déjà toute une vie, une belle vie.

Un soir il n’est pas rentré, ni le suivant. J’ai plié dans ma valise nos souvenirs. Tiré le rideau de notre vie commune avant qu’il ne soit en lambeaux. Je suis rentrée en Europe.

Je ne veux pas d’un amour que j’aurais à quémander à genoux. C’est dur, très dur mais je suis une femme debout.

PS. Je tiens à remercier mes beaux-parents qui m’ont ouvert leurs cœurs malgré bien des orages. Cet accident de la vie nous aura permis de nous parler, de nous comprendre, de nous aimer, enfin. La vie est facétieuse.

 

Propos recueilli par Paquita

 

 

Femmexpat vous conseille de lire :

QUAND LE COUPLE VACILLE

 Sophie, célibataire géographique

La "Boîte de comm' du couple" pour prendre soin de "nous deux"

 

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150


Commentaires

Poster un commentaire

  • Bonjour,
    ce texte, et les commentaires de Betty et Marie-Pierre m’ont profondement touches, car je viens moi aussi de passer par des moments qui auraient pu m’amener a decider de rentrer seule apres 17 ans de vie commune. J’ai offert une 2eme chance, je ne sais pas ce que l’avenir nous reserve, mais je serais interessee par monter “un clb” des femmes ayant vecu des situations similaires (bien qu’elles soient toutes differentes), un peu une communaute de soutien, cela vous interesse t’il?

  • Je rentrerai bientôt seule après 40 ans de vie commune pour le laisser à l’attrait de l’exotisme chinois et de la jeunesse. Comment comprendre son refus de vieillir et lui expliquer ce que l’on ressent face à cette situation d’abandon. Il faut maintenenant reprendre confiance en soi et avancer. Un livre se ferme. Commençons une nouvelle histoire.

  • Ce texte est magnifique et me touche plus que tout, venant de rentrer seule d’expatriation. Rester debout demande une énergie de folie que chacune dans cette situation doit savoir trouver au fin de soi et je la trouverai.
    Marine-Pierre

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Évènements à venir

Femmexpat Conférences en ligne