Connexion en tant que membre

La santé Les Adolescents Les Enfants

Tout savoir sur la puberté – l’avis du pédiatre


Tout savoir sur la puberté - l'avis du pédiatreLa puberté… Ce mot évoque bien des souvenirs à chacun d’entre nous. Vous avez peut-être eu la chance que vos parents vous en parlent tôt, de façon naturelle et décomplexée, ce qui vous a permis d’aborder cette période avec un peu plus de sérénité. Il existe d’ailleurs de nombreux supports sur le sujet, livres, vidéos, et même des séminaires mère-fille ou père-fils.

Pauline Krug-Tricot, pédiatre française expatriée à Tokyo, vous livre aujourd’hui sa façon d’aborder le sujet, et vous invite à écouter, avec vos enfants, l’épisode de son podcast WeePeeS.

 

Alors pour commencer… C’est quoi, la puberté ?

La puberté, c’est la période du passage de l’enfance à l’adolescence puis à l’âge adulte. Celle-ci est marquée par un grand nombre de transformations physiques et psychiques. A la fin de cette période, le corps va être prêt pour la reproduction :

👧 Les filles vont fabriquer des ovules et leur corps va être capable d’accueillir une grossesse.

👦 Les garçons vont fabriquer des spermatozoïdes.

Ces changements ne se passent pas du jour au lendemain, mais s’étalent sur plusieurs années, environ 5 ans.

 

Ça arrive à quel âge ?

Les âges varient beaucoup d’un pays à l'autre, et d’une époque à l'autre. Mais en général, la puberté démarre :

👧 Entre 8 et 13 ans chez la fille (en moyenne à 10 ans ½).

👦 Entre 9 et 14 ans chez le garçon (en moyenne à 11 ans ½).

 

Quand faut-il commencer à en parler ?

La réponse dépend de votre histoire familiale, personnelle, des propres questions ou angoisses que vous avez vécues étant enfant. Nos parents avant nous, puis nous, faisons de notre mieux, avec le bagage et les tabous qui nous ont été transmis de la génération précédente. Mais je pense qu’il faut en parler avant que ça démarre, et surtout à l’âge où les enfants ont gardé leur spontanéité et où la gêne ne s’installe pas encore dans la discussion. C’est donc parfois plus facile vers 8 ans qu’à 12 ans.

Vous pouvez vous aider de dessins pour que garçons comme filles comprennent leur anatomie, et l’anatomie du sexe opposé.

Et il faut en profiter pour évoquer des sujets comme l’amour, le consentement, le respect de l’autre et notamment l’interdiction de toucher le corps de l’autre… Pourquoi ne pas parler dès maintenant de la contraception ?

 

Qu’est-ce qui fait que ça se met en route ?

Ce sont les hormones qui mènent la danse ! Les hormones, ce sont des produits chimiques naturellement fabriqués par le corps, et qui permettent par exemple de réguler la température, le sommeil, la croissance, la faim… Certaines hormones sont produites tout au long de la vie, et d’autres seulement au moment de la puberté. Ce ne sont pas les mêmes hormones qui agissent chez les garçons et chez les filles :

👧 Ce sont surtout les œstrogènes chez la fille, fabriqués par les ovaires.

👦 Et la testostérone chez le garçon, fabriqués par les testicules.

Ces hormones se mettent elles-mêmes en route après avoir reçu un message provenant d’autres hormones fabriquées au niveau du cerveau. En bref, une grande chaîne d’hormones se met en route !

 

Alors, chez la fille… ça commence comment ?

👉 Le premier signe de puberté chez la fille c’est le développement des seins, qui commence très progressivement : on sent d’abord une petite boule sous le mamelon, souvent d’un seul côté, qui peut faire mal, et qui va grossir petit à petit. Les seins vont atteindre leur taille finale en 3 ou 4 ans. Parfois, un sein pousse plus vite que l’autre. Cette asymétrie peut inquiéter, mais ça finit toujours par se développer de façon identique de l’autre côté.

👉 En parallèle, les caractères sexuels dits "secondaires" se mettent en place : les poils au niveau du pubis / de la vulve, des aisselles, les hanches s’élargissent un peu, les cuisses et les fesses se forment.

👉 Ensuite, les règles vont arriver, marquant l’acquisition de la maturité sexuelle et la capacité de se reproduire. Elles arrivent en moyenne 2 ans après le début de la poussée des seins. Entre le début et la fin des règles (la ménopause qui arrive vers 50 ans), le corps de la femme va produire tous les mois un ovule, prêt à être fécondé par un spermatozoïde pour former un embryon, un futur bébé. L’utérus va donc se préparer chaque mois au cas où il devrait accueillir et nourrir ce qui deviendra un bébé. S’il n’y a pas d’œuf, le nid qui a été préparé (qu’on appelle la muqueuse) va s’éliminer par le vagin, sous forme d’un petit flux de sang.

 

Et chez le garçon ? Qu’est-ce qu’il se passe ?

👉 La puberté chez le garçon se passe de façon plus discrète mais il ne faut pas oublier de leur en parler à eux aussi. Le premier signe de puberté chez le garçon est moins visible que chez la fille : c’est l’augmentation du volume des testicules, et juste après, le pénis qui commence à grossir.

👉 Les testicules vont commencer à produire les spermatozoïdes, les cellules de la reproduction. Ils sont contenus dans un liquide, le sperme. Les garçons vont alors ressentir les premières érections, puis les premières éjaculations, souvent la nuit au début. On appelle parfois ça les "pollutions", c’est affreux comme mot ! Car ce n’est ni anormal, ni sale.

👉 Comme chez les filles, la pilosité apparaît : autour du pénis, mais aussi sur la poitrine, les bras, les jambes, les aisselles et un peu plus tard sur le visage.

👉 La voix va changer, muer, devenir plus grave, parfois en déraillant un peu au début, de façon aussi assez progressive. C’est le signe que le larynx grandit.

👉 Parfois, les garçons ont aussi une poussée des seins qui peut être douloureuse, mais qui régresse le plus souvent en moins de 2 ans.

 

"Désolée de te le dire, mais les enfants, ça les dégoûte un petit peu"

Voilà ce que j’ai entendu en consultation ! Je sais bien que ça peut inquiéter, choquer un peu les enfants quand on leur en parle. Mais c’est vraiment important pour eux de connaître leur corps, et celui du sexe opposé. C’est plus facile de se comprendre après, et de se respecter !

En plus de tout ça, chez les garçons comme chez les filles, on peut s’attendre à d’autres changements, toujours dus aux hormones. La transpiration va être plus importante, des boutons peuvent apparaître sur le visage.

 

Quand est-ce qu’on s’arrête de grandir ?

Au moment de la puberté, on observe un grand pic de croissance. Souvent, les filles grandissent plus tôt que les garçons. Ce qui explique qu’au collège, beaucoup de filles sont plus grandes que les garçons, et la tendance s’inverse ensuite.

👧 Au moment de la puberté, la fille prend environ 9 cm par an, soit environ 23 cm au total. Puis elle grandit encore de 5 à 9 cm dans les 2 ans qui suivent les règles, pour atteindre sa taille finale à 16 ans en moyenne.

👦 Chez le garçon, c’est encore plus important ! On observe une augmentation de la masse musculaire, et une grande poussée de croissance de 10 cm par an, soit 28 cm au total. La taille finale est acquise à 18 ans en moyenne.

 

Pourquoi on a envie de pleurer et de rire sans raison ?

Ce sont toujours ces fameuses hormones ! Elles provoquent des changements physiques, mais ont aussi une grande influence sur les sentiments et les humeurs. On est parfois tiraillés entre l’envie de rester enfant et celle d’être considéré comme un adulte. On se sent parfois différent, incompris… C’est souvent le moment où les amitiés prennent une place plus importante que la famille, et où on peut tomber amoureux pour la première fois. On ressent parfois le besoin d’être seul, et les parents doivent apprendre à respecter cette intimité.

Ce n’est pas facile pour les parents, qui veulent s’assurer que leurs adolescents vont bien, qu’ils sont heureux, et c’est pour ça que parfois, ils peuvent être un peu maladroits…

La puberté est une période riche en changements physiques, qui peuvent faire surgir aussi de nombreuses questions sur le corps, et une quantité de sentiments et d’émotions… Il faut inciter les enfants à en parler à un adulte de confiance, à vous, ses parents, mais aussi à leur médecin, une tante, un parrain, l’infirmier scolaire…

⚠️ Si la puberté ne vient pas ou au contraire arrive trop tôt (poussée de seins avant 9 ans chez la fille, augmentation du volume des testicules avant 10 ans chez le garçon), il faut consulter.

 

Pauline Krug-Tricot, pédiatre française expatriée à Tokyo

 

Réécouter ici le podcast de Pauline consacré à la puberté :

Vous pouvez contacter Pauline via sa page Facebooksur la page Instagram @WeePeeslepodcast, ou sur Twitter @WeepeesPodcast. 

N’hésitez pas à vous abonner à WeePeeS sur votre application de podcast préférée (Spotify, Deezer, Google podcast, Apple podcast…) et à laisser des notes et des commentaires. Cela permettra à d’autres parents de le découvrir aussi ! 😉

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 

FemmExpat vous recommande aussi :

Sea, sex and sun : c’est le temps des amours… pour nos adolescents

Tout savoir sur la varicelle chez l’enfant – l’avis du pédiatre

Troubles du sommeil chez l’enfant – l’avis du pédiatre

Tout savoir sur la fièvre de l’enfant – l’avis du pédiatre

Tout savoir sur l’alimentation du bébé – l’avis du pédiatre

Situations anxiogènes et gestion du stress chez l’enfant : l’avis du pédiatre

Pauline, pédiatre en expat', se lance en podcast


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Évènements à venir

Femmexpat Conférences en ligne