Connexion en tant que membre

Education Garder le Français

« Au secours ! Mon enfant parle franglais ! »


Au-secours-mon-enfant-parle-franglais-UNE femmexpat 559x520"Mom, c'est pas fair ! Elle a eu plus de candies que moi !" Ce joli méli-mélo de langues vous écorche-t-il les oreilles ? Avez-vous peur que votre enfant ne puisse plus parler français correctement ? Que petit à petit il ne glisse vers la langue locale et ne retrouve plus les mots les plus basiques dans leur langue maternelle ?

Au gré de ses discussions avec des parents expatriés, Catherine Allibert, a détecté leurs trois appréhensions majeures et nous propose des pistes de réflexions pour les aider à maintenir leur français.

 

 1. "Mon fils mélange tout !"

Arrivés dans votre pays d'expatriation, nous avons, bien entendu, fait tout ce qui est en notre pouvoir pour inciter notre enfant à adopter la langue locale et ce afin qu'il s'adapte au mieux à sa nouvelle vie. Et force est de constater qu'il s'est merveilleusement bien adapté ! Trop ?

Non. Il est complètement normal qu'un enfant qui baigne dans une langue toute la journée ait du mal à reprendre pied pour parler sa langue maternelle avec nous. D'ailleurs, nous même, avouons-le, ne nous arrive-t-il pas d'avoir des difficultés à retrouver un mot en français ? Notre cerveau, comme celui de notre enfant, cherche l'efficacité et va donc sortir le mot qui est le plus facile d'accès : c'est-à-dire, celui qui a été entendu ou utilisé le plus récemment !

 

Ce qui nous fait peur pour nos enfants, c'est le fait que ce soit irréversible. Que toute sa vie, il ne parle que ce mélange de langues quand il souhaiterait s'exprimer en français. Et que finalement, il ne maîtrise ni le français ni la langue locale.

Restez serein ! Rappelez-vous ce dernier séjour en France et estimez combien de temps il a fallu à votre enfant pour retrouver complètement son français. Il a fallu environ une semaine aux miens !

Avez-vous aussi remarqué qu'il leur faut un temps de transition lorsqu'ils rentrent de l'école ? Les miens ne me parlent qu'en anglais en fin d'après-midi. Ce n'est que dans la soirée qu'ils adoptent naturellement le français avec moi. Oui, notre cerveau s'adapte continuellement aux nouvelles situations. La neuroplasticité (entendez, la capacité du cerveau à remodeler ses connexions en fonction de l'environnement et des expériences vécues) est précieuse, mais pas si immédiate !

Donc, nos enfants mélangent les langues et c'est normal ! C'est ce qu'on appelle le "code mixing". Notre enfant apprend deux (ou plusieurs !) langues et de ce fait, il connait parfois des mots dans l'une mais pas dans l'autre. Ce "code mixing" permet entre autres de remplir les manques dans leur lexique.

Comment les aider ? Leur donner le bon environnement (avec des livres, des podcasts, des films en français) pour qu'ils augmentent leur vocabulaire. Ne pas les reprendre systématiquement pour laisser la place à la communication entre eux et nous. Enfin, leur laisser le temps nécessaire pour qu'ils reprennent pied et nous parlent en français.

 

 2. "Ma fille n'aura jamais le niveau en français, elle va avoir des difficultés lors de notre retour !"

 Ah ! Le retour ! Nous projetons toutes nos angoisses sur ce retour ! On parle d'ailleurs souvent pour ces impatriations de "nouvelles expatriations" ! Oui, soyons lucide, votre fille va avoir des difficultés ! Pourquoi ? parce que, si nous regardons le programme de l'Éducation Nationale, les petits Français en école primaire ont 6 à 8 heures de cours de français par semaine ! Comment voulez-vous concurrencer cela ? Avez-vous le cœur de donner toutes ces heures par semaine à votre enfant qui doit déjà apprendre tellement de choses à l'école locale ? Mais avant de baissez les bras, je vous invite à réfléchir sur ce point :

 

"Une difficulté n'en est plus une si on a les bagages pour la surmonter !"

 

Nos enfants ont déjà le français dans l'oreille, dans la tête, dans le cœur. Ils le parlent ! Ils l'entendent ! Le lire et l'écrire sont des étapes de plus, bien entendu ! Mais nos enfants ont tout le potentiel pour y arriver ! Pourquoi ? parce qu'ils ont déjà eu cette approche d'une nouvelle langue ! En apprenant la langue locale, ils ont appris des concepts qui sont vrais dans toutes les langues. Il sait qu'il y a des règles de grammaire (plus ou moins tordues selon les langues !), ce qu'est un verbe, un nom, un adjectif ! Il en sait plus que vous ne le croyez !
Votre fille n'aura peut-être pas le niveau lors du retour en France mais elle va très vite retrouver ce niveau grâce à sa propre expérience ! Et c'est aisément qu'elle traversera cette épreuve grâce à votre soutien, vos encouragements et votre bienveillance !

 

 3. Le français est vraiment une langue très difficile à l'écrit : comment mon enfant va-t-il s'en sortir ?

 Ah ! Cette belle langue française... pour laquelle nous, parents, nous arrachons encore les cheveux !

Entre les lettres dans un mot qui ne se prononcent pas mais qui s'écrivent, les règles qui sont suivies d'une flopée d'exceptions, une grammaire des plus difficiles... il paraît évident que cette langue est compliquée.

Mais des choses compliquées, notre enfant va en apprendre tout au long de sa vie !

 

Ne projetons pas nos propres craintes vis-à-vis de cette langue que nous croyons si dure ! Toutes les langues sont difficiles !

Comme toute chose complexe, pour l'assimiler, il faut y aller pas à pas. Au fur et à mesure, notre enfant va se sentir de plus en plus à l'aise avec cette langue. Invitons-le à écrire le plus souvent possible ! La liste des courses, une lettre à la famille, une carte d'anniversaire, un journal intime ! Et célébrons avec lui chaque effort, chaque étape !

Des craintes, nous en avons tous ! Repoussons donc délicatement toutes ses appréhensions : notre enfant est plein de potentiel ! Acceptons-le pour ce qu'il est : un enfant entre deux cultures. Aidons-le sans crainte et accompagnons-le avec bienveillance. Il se peut même que nous nous rendions rapidement compte que finalement, la langue française... il l'a bien pendue !

 

Catherine Allibert, une histoire de samouraïsCatherine Allibert
Exploratrice de la langue française. Elle embarque petits et grands dans des activités ludiques et créatives autour de l'apprentissage du français, tout en améliorant la relation parents-enfants.

> Son site : http://www.unehistoiredeninjasetdesamourais.com - "Apprendre le français avec la souplesse du ninja et la rigueur du samouraï !"

> Retrouvez-la également dans ces podcasts : « Le français comme j’aime » 

 

En panne d’idées pour choisir des livres pour vos enfants ? Suivez son compte Instagram où elle partage toutes ses découvertes !

Elle anime aussi un groupe Facebook « Le français à la maison » où de nombreux parents se retrouvent pour échanger autour des difficultés d’apprentissage de leurs enfants

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 

FemmExpat vous recommande aussi  :

Apprendre le français à son enfant, arrêtons le bras de fer

Des jeux pour un confinement ludique

Inciter nos enfants expatriés à écrire en français : mission impossible ?

Par quel bout prendre le français à la maison en expatriation ?

Le français à la maison : 5 principes pour augmenter le vocabulaire de nos enfants

« Au secours ! Mon fils parle franglais ! » et autres inquiétudes de parents expatriés

« Apprendre le français à son enfant : notre traumatisme du stylo rouge »

 


Commentaire

Poster un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS CONFERENCES ONLINE

Nos derniers articles !