Connexion en tant que membre

Entrepreneuriat Europe Ma vie en expatriation Russie Vie pro Club Entreprendre

Cécile Rogue – l’Art de vivre à la française en Russie


 

Cecile Rogue MoscouCécile Rogue s'est installée à Moscou en 1995. Véritable serial entrepreneure, elle en est aujourd’hui à son 3e projet entrepreneurial. Avec un fil rouge : créer des ponts entre la Russie et la France, en apportant sa touche française a la réalité russe.

 

 

Elle nous raconte son parcours que vient couronner le proverbe russe "Qui ne risque rien ne boit pas de champagne". Propos recueillis en avril 2021.

 

Cécile Rogue, pouvez-vous vous présenter ?

Je suis arrivée à Moscou en 1995, philologue de formation, fascinée par la langue russe, et avec l’envie de faire découvrir aux Russes la France. J’y ai rencontré mon mari, qui est Russe, et suis aujourd’hui mère de 2 garçons de 17 et 18 ans. Et il y a peu j’ai acquis la nationalité russe, ce qui, en plus d’être éminemment pratique, est pour moi d’une grande valeur symbolique.

 

Qu’est-ce qui vous a amenée à Moscou ?

Mon amour de la Russie et de la langue russe. J’ai eu la chance de commencer à apprendre le russe en 6ème en 1980. Et plus je progressais dans la langue, plus le pays s’ouvrait. Ayant fait des études à Moscou en 1991-1992, qui sont pourtant des années terribles pour la Russie, je n’avais qu’une envie : revenir. Tout était tellement différent, tout était à créer, les contacts humains étaient d’une richesse incroyable. Je suis revenue en 1995 et n’en suis pas repartie….

 

Racontez-nous votre parcours d’entrepreneure en Russie…

Je suis arrivée à Moscou pour ouvrir mon agence de voyage (avec un partenaire russe). Elle était destinée à une clientèle individuelle désireuse de découvrir la France, ses régions, sa richesse. Loin des voyages de groupes standards qui étaient alors la seule proposition sur le marché. Seule la pandémie a pour l’instant mis un coup d’arrêt a cette activité.

Avec les années j’ai établi énormément de contacts avec les Français de Moscou ou ceux qui y viennent régulièrement. Ils sont porteurs de savoir-faire et de connaissances susceptibles d’intéresser mes clients russes. D’un autre côté, j’ai beaucoup de clients russes qui adorent la France et ont envie de rencontrer des français et d’échanger. Je me suis donc dit qu’il y avait quelque chose à créer – un lieu de rencontre franco-russe en plein centre de Moscou. C’était l’Ecole Cécile Rogue.

La pandémie nous forçant à nous remettre en question. J’ai créé de nombreux voyages pour faire découvrir à mes clients russes la Russie à travers ma sensibilité française. C’est fascinant de voir comment j’arrive a leur montrer leur patrie sous un autre angle – ils ne la connaissent pas du tout !

Une nouvelle activité en 2021

Parallèlement j’ai développé depuis le début de l’année une activité de conseil hôtelier. Avec le but d’aider les investisseurs à concevoir et à construire ici en Russie. Des hôtels authentiques aux standards européens, bien ancrés dans leur région, dans le respect de l’environnement et du patrimoine local. Le tourisme domestique connait un essor incroyable. Mais le manque d’infrastructures de qualité est parfois criant. La Russie est un pays ou dans ce domaine presque tout reste a faire, avec, en toile de fond, une culture, une nature et un patrimoine exceptionnels.

Je n’ai aucune formation business ou commerciale. Je créé mes projets au fur et à mesure, en surfant sur des besoins que je devine ou pour répondre a des demandes concrètes de mes clients. Mes activités prennent parfois des directions un peu inattendues, mais c’est le charme de la vie dans un pays où, finalement, tout ou presque est possible.

 

Entreprendre en Russie, facile ou challengeant ?

En Russie, je dirais que tout se fait facilement pour qui sait être flexible, réactif, entreprenant. Il faut avoir de l’enthousiasme, et surtout les bons contacts et beaucoup d’énergie. Être Français(e) est un vrai atout dans ce pays. A priori vous êtes formidable et compétente, et les gens aiment beaucoup travailler avec vous. La Russie est parfois déroutante, et il faut savoir réagir de manière adéquate et bien s’entourer, mais j’ai ma formidable petite équipe franco-russe, qui m’aide en tout !

Les Russes apprennent très vite. Ils font preuve d’énormément de résilience, d’inventivité, de capacité d’adaptation. Il suffit de voir quels progrès technologiques sont couramment utilisés a Moscou, dont on n’a même pas idée en France, en particulier dans le domaine bancaire. C’est assez déroutant mais très stimulant, et c’est dommage qu’en France on se représente encore la Russie avec des clichés d’un autre âge…

 

Que vous apporte l’expatriation ?

Je ne me sens pas expatriée – je me sens émigrée, et maintenant citoyenne a part entière, dans ce pays fantastique qu’est la Russie, je ne bénéficie d’aucun des avantages souvent associés aux expatriés (appartement payé, école des enfants prise en charge, etc.…). Mais là n’est pas le point.

Être Française en Russie est très agréable, nulle part ailleurs dans le monde on aime la France comme en Russie. Et cela incite à porter un autre regard sur la France, qui ne sait pas toujours être à la hauteur de cet amour. Par exemple dans l’accueil des touristes étrangers en France, dans la diffusion à l’étranger et le soutien des initiatives locales pour la promotion de sa culture et de sa langue.

En Russie je me sens très Française, cela implique une certaine responsabilité.  Mais cela me donne aussi envie de transmettre mon patrimoine culturel à mes enfants, qu’ils en soient fiers, et qu’ils le connaissent bien. Les Russes ont été privés de racines. En 1917 le couperet de l’histoire a tout tranché. Et ils nous envient ces traditions, ces racines familiales que nous avons. Avec eux j’ai vraiment appris à en prendre soin et à les apprécier.

 

Quels conseils donneriez-vous à une femme qui hésite à partir / à se lancer ?

Se lancer, ne pas hésiter. Ne pas se laisser gagner par la morosité ambiante, et faire le maximum pour réaliser son rêve où que ce soit et quel qu’il soit. Il est plus facile maintenant avec Internet d’avoir des contacts, des informations sur tel ou tel pays, et ainsi de préparer son départ et son arrivée. Je reçois souvent des mails ou des appels téléphoniques de personnes basées en France qui veulent venir en Russie, et je leur donne les contacts que j’ai. La Russie m’a donné énormément, je lui dois bien cela !

 

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter ?

Un autre proverbe russe dit « les yeux ont peur, mais les mains font ». Rien n’est jamais facile. Mais ici ça n’est pas plus difficile qu’ailleurs. J’aime ma vie ici à Moscou, j’aime la Russie que je découvre au fil de mes voyages. Je ne suis pas une oligarque, mais j’aime ce que je fais et qui me permet de gagner ma vie. Ici nous avons connu de nombreuses crises financières, et la pandémie est paradoxalement plus facile à surmonter. Il en faut plus pour nous faire peur, à nous, Russes et étrangers installés ici, – nous avons appris a ne compter que sur nous-mêmes et nous savons rebondir !

 

Cécile Rogue - 6, Malaya Molchanovka, 121 069 Moscou, Russie

E-mail : ecole@cecile.ru

Site : www.cecile.ru

Facebook:  www.facebook.com/ecolececilerogue

Blog: www.leblogdececile.ru

FemmExpat vous conseille également : 

Claire et Myline : French Wink à New York

Valérie et Ekologicall, des RH au zéro déchet

Marie-Caroline Heydenreich – Mi Casa Es Tu Casa

Entrepreneures françaises à l'étranger, enfin un dispositif de soutien

 

>> Retrouvez ici l'agenda complet de nos évènements en ligne

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 

 

 

 


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Évènements à venir

Femmexpat Conférences en ligne