Connexion en tant que membre

Ecole francophone Education Enseignement à distance Garder le Français Le bilinguisme Education, Enseignement

Déjà le mois de décembre! Est-il trop tard pour se (re)mettre au français?


Déjà le mois de décembre! Est-il trop tard pour se (re)mettre au français?Tous les ans, on le voit arriver (ou pas!) ce mois de décembre, avec ses gros sabots de Noël et son habituel message : ça y est, encore une année pliée! Pour les parents, c’est aussi le cap sur la seconde partie de l’année scolaire et le moment de rectifier les trajectoires mal ou pas engagées au premier trimestre.

Du côté des familles expatriées, décembre peut être le moment où on souffle enfin un peu après une rentrée dans un nouveau pays. Ou alors, le moment où on réalise, si les enfants sont en école locale : “Mince! Et le français dans tout ça?”

La tentation est grande de se dire qu’on a raté le coche et que tant pis, ce sera pour l’an prochain… Une sorte d’acte manqué, qui peut parfois laisser le temps faire son œuvre et accentuer la difficulté.

Retroussons nos manches, ce n’est que la moitié de l’année! Il n’est jamais trop tard pour se (re)mettre au français!

 

Un premier trimestre chargé pour les expat’

Il nous arrive à tous d’être débordés par le premier trimestre, et encore plus en cette année si particulière de pandémie qui demande aux familles tant d’ajustements et de résilience.

Quelle que soit la situation des familles expatriées, ce premier trimestre est toujours intense. Vous vous retrouverez sans doute dans l’une de ces catégories, voire plusieurs :

1- Nous venons de nous expatrier dans un nouveau pays, tout est à construire, tout est nouveau ! 

  • Une nouvelle école pour les enfants, parfois dans une langue qu’ils ne maîtrisent pas,
  • un nouveau travail pour les parents,
  • un choc culturel à absorber,
  • un cercle social à construire,
  • une maison à installer,
  • des montagnes de paperasses à traiter,
  • des excursions à prévoir…On ne peut pas pas tout faire en même temps ! On va se laisser un peu de temps avant d’attaquer le français !

2-Nous habitons depuis plusieurs années dans le même pays. Chacun a enfin trouvé son rythme ! Ça y est les enfants sont bilingues et ils se sont fait de bons amis dans leur école internationale...mais ils commencent à parler franglais et ne savent plus écrire le français !

"Comment vont-ils faire pour réintégrer une école française ? Ou pour poursuivre leurs études françaises? Et puis c’est leur langue maternelle tout de même, on ne va pas laisser leurs racines trop longtemps de côté !"

3- Expatriés chevronnés, habitués des bancs de l’école internationale, nous nous sommes attelés consciencieusement au français par correspondance pendant plusieurs années de suite avec les enfants. Mais voilà...

"Nos adolescents commencent à rechigner devant les heures de travail en plus de l’école, et puis leur tuteur est parti l’an dernier et je n’ai pas eu le courage de m’y remettre avec eux, cela finit toujours en dispute !"

4- La nouvelle vient de tomber, cette expatriation que nous attendions et qui a été repoussée par la crise sanitaire, va finalement se faire ! Départ imminent, en plein milieu de l’année, alors que les enfants ont démarré leur année en France. Le petit dernier venait tout juste de démarrer la lecture...

"Comment faire pour maintenir les acquis à l’étranger ?"

 5- Après plusieurs années d’expatriation, le temps est venu de rentrer en France à la fin de l’année scolaire ou de la suivante. Vite, vite, on se remet à flots en français pour pouvoir postuler dans les écoles en France et ne pas se retrouver 2 classes en dessous !

"Retourner dans le système français, ça ne s’improvise pas !

Ce premier trimestre est chargé pour les expat’, mais la bonne nouvelle, c’est qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire ! Donc, retroussons nos manches, l’année scolaire n’est qu’ à peine entamée et, avec un peu (beaucoup!) de volonté, on peut renverser la tendance et attraper le train du français en route. Comme le dit l’adage “Mieux vaut tard que jamais!” Et le Cours Griffon est là pour vous y aider !

 

Vous aider à maintenir le français de vos enfants, c’est notre mission, et notre passion !

Quelle que soit votre situation et le moment de l’année, au Cours Griffon, l’expatriation, ça nous connaît ! Nous savons que la vie des expatriés est palpitante, mais bien mouvementée et parfois même un peu inquiétante ou difficile. Et pour cause, nos correctrices sont toutes mamans, enseignantes et expatriées ou anciennes expatriées. Elles connaissent le quotidien des enfants bilingues et les enjeux qui vont avec. Elles savent combien il est exigeant de travailler son français après l’école, et surtout combien il est important d’être encouragé régulièrement dans cette tâche. Leur bienveillance et leur expérience sont leurs meilleurs atouts pour accompagner les familles.

 

Pour les familles expatriées, nous avons conçu des programmes de français adaptés qui allient sérieux, rigueur et bienveillance :

  • Pour les enfants de primaire, un programme sans écran, en 3h par semaine. Ce programme permet d’acquérir ou consolider tous les fondamentaux de la langue française (étude la langue, expression écrite, lecture)
  • Pour les collégiens (voire lycéens), un parcours en cours vidéo, qu’il peut suivre en toute autonomie et au rythme qu’il souhaite, en progressant par badge (du Griffon de Bois jusqu’au Griffon d’Or !).

Ces programmes sont accessibles partout dans le monde, grâce à notre plateforme de travail, et à tout moment de l’année. Les contrats “glissants” allant de 1 mois à 24 mois, répondent à toutes les réalités de la vie expatriée. Ainsi, il est par exemple possible de démarrer un CE2 au mois de janvier ou février, de le terminer en novembre ou décembre, puis d'enchaîner sur un CM1 après Noël. Chaque enfant est suivi par une tutrice, qui l’aide à avancer tous les mois, par enregistrement vocal et/ou par visio-conférence.

Non l’année n’est pas encore perdue, oui, il est encore temps de s’y mettre ! Le bilinguisme est exigeant, mais c’est une vraie chance! Notre équipe se tient à votre disposition pour vous accompagner dans cette démarche. RDV sur www.coursgriffon.fr

 

Juliette de Chaillé est responsable des familles expatriées du Cours Griffon. Professeur de français pour les enfants bilingues, elle est expatriée depuis 9 ans et maman de 3 enfants scolarisés en école américaine. 

Cours griffon

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

Ceci est un publi-rédactionnel

 

 


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Évènements à venir

Femmexpat Conférences en ligne