Connexion en tant que membre

Le retour Ma vie en expatriation Psycho

Le retour d’expat en 7 mots !


Le retour d'expat en 7 mots !Retour d'expat, le cœur brouillé. Une pensée pour celles d’entre vous qui cet été vont rentrer pour de bon. 7 mots pour mettre en parole ces émotions qui vous submergent !

Certaines ont déjà vécu leur dépendaison de crémaillère, leur farewell party ou autre despedida. Peut-être avez-vous même reçu de vos amis un cadeau comme souvenir de cette page de votre vie ? Le cadeau de FemmExpat pour vous, ce seront ces quelques lignes pour mettre des mots sur cette période douce-amère, le retour d'expat.

7 mots, aussi contrastés que les couleurs de l’arc en ciel quand le soleil et la pluie s’entre-mêlent.

 

1 - Reconnaissance

Pour les découvertes dans ce pays qui est devenu un peu le nôtre. Pour les beautés qu’on a dénichées. Et pour cette ville dont on n’oubliera plus le plan, ni les recoins. Fierté des difficultés surmontées et de cette nouvelle langue durement acquise. Gratitude surtout pour ces rencontres, pour mes grandes, chères, précieuses amies rencontrées ici, qui sont devenues comme des sœurs, parce qu’on a vécu ensemble des moments exceptionnels.

 

2 - Larmes

De penser à mes amies, évidemment, les larmes me viennent aux yeux. Partir est un arrachement. De multiples petites racines me relient à cette maison, à cette rue, à ce ciel. Et ça fait vraiment mal quand on veut les arracher. Aïe, ça déchire ! Des années après, à l’improviste, je retrouverai ce lieu précieux du regret. Et, à ma grande surprise, les larmes couleront à nouveau. Non pas des larmes de tristesse, juste la rivière souterraine de cet amour qui coule pour toujours.

 

3 - Stress

Pas trop de temps à consacrer à ces états d’âme, car il faut replonger dans les cartons et le papier bulle. « Scriiiiitch » fait le scotch que l’on déroule d’un coup sec. Les passeports sont-ils bien dans mon sac à main ? Bon sang, je n’ai pas reçu le papier de la douane. Et Nathan est en retard pour son dernier cours de foot. J'allais oublier, je dois rappeler sa marraine pour valider qu’elle vient le chercher le 15 juillet… Ca y est, mon cœur se remet à battre à toute allure.

 

4 - Excitation

Juillet, la plage en France. Retrouver la famille. L’été va être sympa. Pour une fois, on va pouvoir rester plus longtemps. Enfin, on ne sera pas les seuls à reprendre le boulot et l’école mi-août ! On va redécouvrir notre pays, il y a tant à visiter et à découvrir. Et puis pas que la France, mais aussi l’Italie, les Pays Bas, c’est incroyable comme c’est riche l’Europe !

 

5 - Angoisse

Finalement mon ventre se serre. Europe, rentrée, lycée. Et comment va se passer la nouvelle école des enfants ? Tout le monde dit que le retour, c’est hyper dur pour eux. Ca a changé là-bas, c’est devenu… moins chez moi. Les meubles de la maison ne tiendront jamais dans un appart. Certes, ce n’est que du matériel, mais ça me stresse.  Au fond de moi persiste ce grand doute. Et moi, là-dedans, que vais-je devenir ? Je ne veux pas reprendre mon ancien boulot. Mais alors quoi ? Qui voudrait de moi avec mon CV à trous et mes doutes taille XXL ?

 

6 - Refus

D’abord, j'ai choisi de ne pas bouger. Pas envie de soulever une fois de plus toute notre maison, de réinventer une vie pour chacun dans un nouvel endroit. Je déteste les cartons. Ils n’ont qu’à faire sans moi. On dirait que je ne serais pas là le jour du déménagement. Imaginez leur surprise !

 

7 - Détermination

Allez, courage petite souris, tu en as vécu des plus dures ! C’est beau aussi le retour. A la fois des retrouvailles et des nouveaux choix. Il y a de magnifiques choses à faire de cette nouvelle tranche de vie ! Et pour me donner de l’énergie, je m’accroche à un petit bonheur : la baguette fraîche tous les matins (chacun son truc). Et les grandes idées suivront !

 

Voilà à quoi ressemblent pour moi ces quelques semaines avant le retour.

C’est impressionnant ces montagnes russes émotionnelles.

Pour finir, je vous propose cette phrase entendue pendant une conférence sur l’expatriation. Malheureusement je n’en sais plus l’auteur. Je sais juste qu’en l’entendant, j’ai senti mes yeux se remplir et mes poings se serrer. Je vous la livre car ça fait du bien d’accepter ses émotions. La tristesse du départ n’est pas un drame, elle est la preuve qu’on a été heureux. Et qu’on saura l’être encore.

 « Et par la fenêtre du hublot, je regardais pour la dernière fois ce lieu que j’avais appelé « ma maison » et qui me devenait étranger ».

Le retour d'expat en 7 mots !

Alix Carnot

Portrait Alix Carnot

 

Alix Carnot est Directrice Associée chez Expat Communication, l'éditeur de FemmExpat et Expat Value - Auteur de Chéri(e) on s'expatrie, guide de survie à l'usage des couples expatriés.

 

 

 

 

Pour faciliter votre retour, Expat Communication vous propose 4 services :

 

bouton Abonnement NL FXP- 350x150

 


INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À NOTRE NEWSLETTER

ACCÉDEZ GRATUITEMENT À NOS FACEBOOK LIVE

VOTRE PROTECTION SOCIALE AVEC LA logo CFE

Nos derniers articles !